L'enseignement de l'histoire-géographie: vecteur de propagande ou fondement de l'esprit critique ?
Mum & Babe: la gagnante est...

Congé parental: Nicolas Sarkozy encourage les mères à travailler

Conge_parental

" Quel gâchis, le congé parental ! " explique le président de la République, dont je ne suis pas une fan,  mais qui a le mérite de s'attaquer à un problème qui nous concerne. Jusqu'à présent, le congé parental, d'une durée maximale de 3 ans, est payé 350 Euros par mois. Enfin, on nous parle de 500 Euros, mais il faut déduire les 150 Euros approximatifs de la PAJE que vous auriez touché même en gardant une activité salariée, bref, au final pas de quoi flamber. Si certaines mamans sont ravies de prendre ce congé et de rester avec leur bébé ses trois premières années, d'autres le font clairement parce qu'elles n'ont pas trouvé de mode de garde, ou que ce mode de garde leur couterait trop cher. C'est ce que m'ont expliqué plusieurs mères que j'avais rencontré dans le cadre d'une enquête sur le congé parental "forcé". Pour mettre fin à ce type de situation, et pour ne plus exclure les femmes du marché du travail (allez retrouver un emploi après trois ans "d'inactivité" aux yeux des employeurs !) un nouveau congé serait mis en place: 1 an maximum, rémunéré à 67% du dernier salaire, plafonné à 1800 Euros. Et des conditions: le parent qui resterait actif (le père, le plus souvent) serait contraint de partager une partie du congé (cet aspect n'est pas encore très clair) et la mère bénéficierait d'un accompagnement par l'ANPE ou le Pôle Emploi (enfin quand on a déjà testé les "accompagnements" du Pôle Emploi, cette partie de la mesure est plutôt comique)

Et vous, qu'en pensez-vous ? Envie de prendre un congé parental d'un an à 67% de votre salaire, ou vous ne quitteriez pour rien votre job ?

Cette nouvelle mesure, assez proche d'une de nos propositions, vous séduit-elle ?

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fanny

Hallucinant! et que fait-on des femmes qui ont CHOISI ce congé parental? et si on ajoute à ce raccourcissement du congé parental (1 an au lieu de 3), la disparition de l'école maternelle avant 6 ans... une question se pose alors:
que fait-on de nos enfants entre 1 an et 6 ans étant donné le manque de structure d'acceuil?

Leonor

OK, imaginons que le congé parental ne dure plus qu'un an. Et ensuite, ils font quoi de leurs gosses, ces parents ? Ah oui !! Bien sûr ! On va construire des places en crèche et multiplier les ass'mat' !! Oh ? Mais c'est la crise, les caisses de l'Etat sont vides !
Franchement, pourquoi casser quelque chose qui fonctionne ? Le congé parental c'est souple (plein temps, mi-temps, 4/5e, aller, retour, tout est possible !) et la possibilité qu'il dure 3 ans franchement un impératif pour certains parents (ensuite vient le précieux relais de l'école maternelle - tiens un autre acquis qui pourrait sauter un de ces jours).
J'aimerais comprendre pourquoi encore casser un truc qui marche. Et emm... les parents qui ont choisi de passer 3 ans auprès de leurs enfants. A moins que le nouvel étalon de la maternité triomphante ne soit R. Dati et du coup, c'est sûr, les mamans qui se retirent trois ans du marché du travail font figure de dinosaures !

Marjorie

Ben si j'avais mon ancien travail c'est sûr que je l'aurais pris ce congé parental d'un an ;-) rémunéré à 67%, financièrement 3 ans n'était pas possible :(
A l'heure actuelle des choses la question ne se pose pas lol!
Fanny relève une question très importante! Alors que faisons-nous Mr le Président? Si vous lisez n'hésitez pas à répondre ;-))

Marlène (Maman Travaille)

@ Fanny: je me fais l'avocat du diable, mais justement je crois que le but était d'éviter que les mères se sentent "obligées" de prendre le congé parental, faute de mode de garde... mais c'est vrai qu'il faut qu'il y ait derrière les structures adaptées !

@ Leonor: en fait ça ne marche pas... le congé parental coute une fortune à l'état, et ils se sont aperçus (cf les dernieres etudes) que ça leur couterait moins cher finalement de faire des crèches ! :)
ma conviction perso: je crois que le congé parental sous sa forme actuelle est un gros foutage de gueule (qui peut vivre avec 350 Euros par mois ??) destiné à ramener au foyer les femmes qui ont des bas salaires et celles dont les maris gagnent très bien leur vie.

patou

Je suis bien d'accord avec Fanny.
"Ne pas exclure les femmes du monde du travail" ça me fait bien sourire ce type d'argument.
Faut pas rêver, les solutions proposées de changement ne sont pas dans l'intérêt des familles mais dans l'intérêt de l'état et de son porte-monnaie.
De toutes façons, il y aura toujours des familles qui ne rentreront pas les petites cases prévues par notre cher gouvernement.
Alors pourquoi casser ce qui existe et qui donne quand même un choix plus facile à faire ?
Je suis abasourdie de voir comment les gens se fichent de tout ce qui se passe en ce moment et qui est très grave.
Franchement l'égoïsme ambiant me dépasse et j'espère que les français vont finir par se réveiller (on peut rêver) :(

Supamum

Non seulement je ne quitterais pas mon job (déjà une cassure avec la première grossesse mais j'ai vite rebondi heureusement), mais en plus, je n'handicaperai pas qui plus est mon concubin à partager cette inactivité dérangeante professionnellement!
La réforme doit se passer ailleurs, au niveau des gardes ! Qu'on leur donne plus de fric pour qu'ils construisent plus de crèches et autres, et embauchent plus d'auxiliaires !
Toujours à côté de la plaque celui-là...
Et quand on voit comment il a entrainé Rachida à travailler après sa césarienne pour l'avoir viré tout aussi rapidement sans aucun égard... euh... comment dire... Non.

Marlène (Maman Travaille)

@ Patou: oui c'est sur, c'est fait dans l'intérêt des finances de l'Etat (quoi que, quand on voit tout l'argent donné à certains, du type exonérations de charges, d'impots, augmentation salariale de 140ù, etc, on se dit qu'elles ne vont pas si mal les finances !)

@ SupaMum: je partage ton avis à 100%. un CP n'est pas envisageable pour moi et je pense aussi que le problème se trouve dans les crèches. on avait entendu parler d'un service public de la petite enfance à un moment, non...?

Marlène (Maman Travaille)

@ Patou: je rebondis sur le "choix plus facile à faire": j'ai beaucoup de copines qui auraient bien voulu prendre un congé parental, mais à 350 euros par mois, le choix ne se pose pas ! Si ton mari gagne par exemple 1500 euros net, toi 1500 aussi, vous ne pouvez pas vous permettre de perdre plus de 1200 euros à deux ! (prix d'un loyer à Paris par exemple)
à mon sens, le congé parental actuel n'est pas un vrai choix !

Dorothée

On cotise pour la retraite pendant un congé parental?

Non, pas de congé parental pour moi, ce n'est pas dans mon mode de fonctionnement, accro au boulot!

Catherine

Pour la naissance de mon premier enfant aucune disposition existait pour prendre un peu de temps avec son enfant, j'ai tenté e congé sabbatique sans solde, mais la taille de l'entreprise faisait que l'employeur était en droit de refuser. J'ai repris donc mon travail.
Pour mon deuxième, il est né juste à la bonne date pour bénéficier d'un congé parental, et là j'aurais souhaité travailler à mi-temps mais ce n'était pas possible. Du coup j'ai pris un congé parental de 3 ans que j'ai écourté un peu pour raisons familiales.
Pour mon troisième, nous avons pu opter pour chacun un travail à 80% et bénéficier d'une compensation du congé parental.
Quand est arrivé mon quatrième enfant j'ai pris un congé parental à taux plein jusqu'à ses 18 mois pour ensuite reprendre mon activité à mi-temps.

L'idéal avec le congé actuel c'est qu'on peut choisir la durée, en aucun cas les trois ans ne sont imposés.
La rémunération est basse, mais on peut aussi bénéficier d'allocations logement.

Ce qui est dommage, ce sont les arguments: "au nom de l'égalité des femmes" les hommes aussi y ont droit, mais en général c'est le plus bas salaire qui prend le congé... 3 ans c'est beaucoup mais personne n'est obligé de prendre jusqu'à 3 ans.

Le futur congé de 1 an arrangera les personnes qui ont un bon salaire 67% plafonné à 1800 euros ça fait pour un salaire maximum de 2700 euros (environ) j'en suis loin! Mais ne résoudra certainement pas les personnes qui choisissent ce congé pour une question de frais de garde trop importants, puisque le problème sera reporté un an après.

Je confirme que les cotisations retraite sont prises en compte lors du congé parental il n'y a que l'ancienneté dans l'entreprise qui compte alors pour moitié.

ceyanne

Le congé parental dans sa forme actuelle fonctionne sans doute pour tous ceux qui ont fait ce choix (sinon il ne l'aurait pas fait !).
Mais, force est de constater, qu'il ne convient pas forcément aux besoins de la société et aux besoins d'une autre frange de la population :
- s'éloigner 3 ans du travail pour élever un enfant est un luxe (je sais je choque):
> pour le foyer, qui doit se passer d'un revenu (sauf dans le cas où la maman avait un très petit salaire)
> pour la maman, qui choisit de mettre en péril son employabilité à terme
> pour l'état, qui subventionne une structure individuelle (la mère au foyer) au détriment de structure collective.

- nombre de maman souhaiterait accompagner leur enfant au moins la première année mais ne le font pas, car l'indeminité est trop faible par rapport à leur salaire. Elle font donc le choix d'un 4/5 pris sur leurs congés par exemple.


Il me semble bien qu'on ne parle PAS de SUPPRIMER le congé parental, mais de le rendre plus accessible et plus rentable.
Oui, on parle d'argent.
Pourquoi cela serait-il tabou de parler rentabilité pour l'état ?
Ceux qui ont pris un congé parental "forcé", pour ne pas dépenser tout un salaire en frais de garde, frais d'essence... ont pourtant fait le choix de la rentabilité ;)

Marlène (Maman Travaille)

@ Dorothée: oui, on cotise pour la retraite... manquerait plus que ça !! :)

@ Catherine: c'est très vrai ce que tu dis ! sauf pour les allocations logement, je mettrai un bémol: quand tu touches 350 eu de congé parental + 150 eu de PAJE + 150 eu d'allocation logement (pas toujours valable et souvent d'une durée d'un an) ça ne met pas de beurre dans les épinards...

@ Ceyanne: je t'assure que de nombreuses femmes ont fait ce choix par défaut: je crois avoir entendu que plus de 40% des femmes demandent à interrompre leur CP avant la fin prévue initialement ! (je vais vous chercher la source de ce pas :) )
Et ce n'est pas du tout tabou de parler de rentabilité, à la fin du mois, c'est avec de l'argent qu'on paye nos factures, les couches et l'abonnement ADSL donc on est d'accord là dessus :)

Klervi

Alors moi je suis partagée là dessus ...

Si je ne pense qu'à moi je suis pour le congé parental de 1an indemnisé à 67% car je pourrais ainsi prendre 1 an à la naissance de mon 1er enfant.

Mais je trouve dommage que pour les mamans qui souhaitent prendre 3 ans cela ne soit plus possible car dans mon cas j'adorerais prendre 3 ans si je le pouvais mais pas possible avec 1 seul salaire et 500€ à côté.

Je ne sais donc pas quoi penser ... pour ma situation à moi, il serait plus facile d'avoir les 67% pour mon 2ème enfant car sinon je ne pourrais surement prendre que 6 mois (et encore) au lieu de 1 an comme je le souhaite.

@ Catherine juste besoin d'une info, l'allocation logement on y a droit direct quand on prend le congé parental ? ça m'étonne vu que la caf se base sur les revenus de 2 ans avant.

Catherine

@Klervi
Oui l'allocation logement intervient tout de suite, on tient compte de la baisse brutale des revenus.
C'est un peu aléatoire car elle est quand même aussi fonction du revenu du conjoint et du nombre d'enfants.

Par contre ce dont j'ai oublié de parler c'est la difficulté de se former pendant un congé parental. Il n'y a rien de prévu actuellement.

Marlène (Maman Travaille)

@ Catherine: absolument ! non seulement de se former, mais aussi de se re-former: quand tu passes 3 ans hors de ton secteur, les choses changent, le vocabulaire et les pratiques aussi (il y a 3 ans par exemple, pour parler de ce que je connais, avoir un blog était considéré comme avant gardiste et ''pionnier'' pour une société, aujourd'hui c'est monnaie courante. On n'utilisait pas Twitter ni Facebook à des fins marketing... une mère qui a quitté le secteur du web ou de la communication il y a 3 ans doit quasi tout réapprendre !)
c'est pour ça que je parle de "blague" quand on parle de l'accompagnement du pôle emploi, il est inexistant !
Et autre problème; si on doit se former pendant le congé parental: qui garde nos enfants comme dirait L.F. ..?
L'Etat ne va pas nous payer pour aller nous former gratuitement et en plus prendre en charge la garde du bébé...

jeanne

Personnellement, j'attendais le congé parental de 3 ans avec impatience pour mon second enfant. Je suis bien consciente que ma carrière professionnelle en prendra un coup. Même si j'ai autour de moi des femmes qui ont bien rebondi avec 12 ans d'inactivité. Mais c'est notre choix assumé à mon mari et à moi.
Je ne suis ni pour ni contre un congé parental de 1 an mais pour un libre choix : 1 an mieux rémunéré (ce qui permettrait à celle (et ceux si si ça existe !!! qui ne se l'autorisent pas de pouvoir prendre un congé d'un an), 3 ans en l'état actuel et des modes de garde adaptés pour toutes les mamans qui galèrent et prennent un congé parental forcé.
Être une maman qui travaille ou pas, il n'y a pas d'échelle de valeur à mon sens mais il faut pour les unes et les autres que ce soient un choix de vie et non forcé.

Mbi

cette réforme pourquoi pas, bien que dans l'absolu, les femmes qui m'entourent ont pris un congé parental de leur plein gré. Ma puce a été en crèche dès mon retour de congé maternité, très bien, sauf que j'aurais préféré rester un tout petit peut avec elle encore. Un bébé de 3 mois est encore tout petit pour la collectivité, mais pour un premier enfant rien n'était prévu. Outre ce point de vue perso, si la reforme passe et que l'accent est mis sur la collectivité, il faudra tôt ou tard se pencher sur l'accueil qui y est fait. Il m'était impossible de participer aux réunions qui s'éternisaient car je devais chercher ma fille à la crèche (mais où était ma crédibilité dans un monde d'hommes?), quand elle avait 38 de fièvre il fallait que je lâche tout pour aller la chercher dans la demie heure (et je travaillais à plus d'une demie heure de la crèche), en cas de réelle maladie, ils prônaient la tolérance zéro, éviction de la crèche et visite chez le pédiatre avant le retour en collectivité. Résultat, mon patron a forcément remis en cause mon engagement professionnel et j'ai du quitter mon poste. Ou est le souci??? a mon avis il ne faut pas seulement créer des places en crèche, mais aussi adapter la crèche à la société actuelle, comme l'école d'ailleurs. La garderie de l'école de ma fille s'arrête à 17h45! Qui arrête de bosser à cette heure là? Pas moi... Je ne dis pas qu'il faut coller ses enfants à l'école de 07h du mat à 19h, mais qu'ils faudrait peut être permettre à des nounous de prendre plusieurs enfants d'une école chez elles le soir pour faire le relais. Bref, il faut faire des choses, mais pas à moitié ;-)

Amélie

Bonjour,

Pour ce qui ME concerne, un an à 67% de mon salaire, je crois que j'aurais signé (alors qu'en l'état actuel du cp... no comment).

Cela dit, pour l'argument financier, quelques éléments :
une place en crèche coûte 15 000 € en moyenne (dont une partie est payée par les parents, de 500 à 6000 € en comptant large).

une place chez une ass mat coûte environ 7 000 € à la collectivité (paje + charges).

un congé parental d'un an à 350 €/mois coûte quand même moins cher...

Je laisse ces quelques éléments à votre réflexion, et merci pour l'existence du site :)

Amélie

Saint-Cruste

Mon fils est né en décembre 2009. J'ai repris mon travail (emploi en CDI) directement après mon congé maternité. Aujourd'hui, par obligation, je dois prendre un congé parental d'un an, faute d epouvoir faire garder mon fils dans notre nouvelle ville. Si je savais que mon entreprise ne me verserait aucun salaire pendant cette année, j'ai été outrée d'apprendre que je ne recevrai aucune aide, si mince soit-elle, de la CAF. Conclusion: revenus 0 pendant un an. Une fois de plus, je me rends compte à quel point il est difficile d'être parent, même (ou surtout?) dans notre société... Alors, 67% de mon salaire pendant un an: je prends volontiers!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)