#MAMAN TRAVAILLE 

Inscrivez-vous à la

NEWSLETTER MAMAN TRAVAILLE

 

Votre email :

 

 

Devenir Fan

« Maman Travaille sur FemmeActuelle.fr | Accueil | Dimanche en famille: Des ruches, du miel et des abeilles ! »

vendredi 13 mars 2009

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a0105358bb421970c01127965913428a4

Voici les sites qui parlent de Comment se faire prescrire un arrêt de travail ou un congé pathologique ? :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Klervi

Pas mal les astuces !!!
Le congé patho avant accouchement je l'ai eu sans soucis (avec 1 jour en plus) car col ouvert donc la sage femme m'a de suite arrêté !
Par le congé patho après accouchement j'aurai bien aimé l'avoir pour gagner 15 jours d'allaitement sans tire lait !
Je le saurai pour le prochain !

e-zabel

SUPER !! J'adore ! C'est tout à fait ça !
Mon gygy ne m'a jamais arrêté pendant mes deux grossesses, par contre, il n'a pas hésité une seconde à me prolonger 4 semaines mon congé maternité après pour l'allaitement. Et ce, les deux fois. Mon généraliste par contre, en y allant la mine triste m'avait accordé une ou deux fois 2/3 jours d'arrêt pendant ma grossesse.

qazaz

Pas sure d'approuver, au risque de m'attirer des huees. Autant un conge patho est tout a fait justifie dans certains cas (risques pour la maman ou le bebe), autant la facon dont j'en vois beaucoup abuser a souvent les consequences suivantes:
- meres arretees tres avant l'accouchement, qui depriment devant la tele en engloutissant des sucreries (celles qui ont teste la tele francaise l'apres-midi comprendront...)
- peu d'incitation a vraiment quitter la maison en fin de conges mat (allez, deux semaines de plus)
- au final, une situtation qui finirait presque par justifier l'attitude pourtant inacceptable des entreprises qui ne veulent pas embaucher des femmes en age d'avoir des enfants ("entre tous les conges, on ne va plus la voir pendant 1 an...")
- par ailleurs, je me permets de rappeler 1) qu'on accumule des conges pendant le conge mat: on peut donc les utiliser pour le pousuivre un peu sans jouer la carte conge maladie injustifie - oui, ca sort de votre poche mais c'est une solution honnete 2) au final, les arrets abusifs sont autant de trous faits dans les comptes de la secu - et meme si d'autres le font, cela ne justifie pas qu'on soit moins coupable, et au final c'est l'ensemble des contributeurs qui payent, ou autant de soins en moins que la secu pourra rembourser a des personnes vraiment malades...a mediter...

Marlène (Maman Travaille)

@ Klervi: Oui, surtout que toi tu tirais en plus ton lait pour le donner aux mamans qui n'en ont pas ou qui sont hospitalisées !! rien que pour ça tu aurais mérité 15 jours de plus !
@ E-zabel: Mon généraliste m'avait expliqué qu'il était surveillé par la sécu et ne pouvait donc pas prescrire trop d'arrêts :/
@ qazaz: Tu as le droit d'être en désaccord (manquerait plus que ça ;) ) ton point de vue se défend, mais attention, on ne dit pas "arrêtez vous toutes dès le premier jour de grossesse", on dit que les femmes enceintes malades ont au moins autant le droit que les autres de se faire arrêter ! la nana qui a une rhinopharyngite, est enceinte de 6 mois, et a un boulot galère et qui n'obtient pas les 48 heures d'arrêt qu'elle demandait, je trouve que c'est un abus... du médecin !
pour ce qui est de déprimer devant la télé en avalant des sucreries, moi, je préfère parier sur l'intelligence des futures mères. Elles peuvent aussi réfléchir à leur future carrière, préparer la chambre du bébé, lire, se reposer tout simplement, ou dans mon cas, vomir tranquillement chez soir au lieu de vomir dans le métro / le bus / les toilettes du bureau / devant un client... :D

Marlène (Maman Travaille)

vomir chez soit et non chez soir

Camilla Gallapia

Je suis morte de rire !!! :D

T'es certaine qu'avec tes astuces on risque pas juste de se faire interner ?... :D

Marlène (Maman Travaille)

@ Camille Gallapia: Ah si, c'est plus que probable, mais on a rien sans rien :D

Dorothée

et juste aller voir un médecin du travail? ça suffit, non? si on lui explique qu'on en peut plus...

nadia

MDR !!!!! moi je n'ai pas eu de pb avec mon medecin qui est une femme qui a eu 4 enfants, peut etre que cela a joué un role (j'en suis sure même)!!!!

Oum

Trop tard pour moi maintenant :) Plus sérieusement, moi je fais partie de celles qui ont réduit leur congé maternité pré accouchement d'une semaine pour ne pas laisser mes projets non achevés à mon collègues.
En revanche, mon généraliste a réchigné à me donner un congé pathologique alors que j'étais en galère d'allaitement, je souffrais d'une anémie sévère et que j'avais des problèmes de dos...C'est ma rhumatologue qui m'a obligé du coup à prendre 15 jours de congé patho...comme quoi...
P.S.: j'ai connu les vomissements incontrôlés, dans les toilettes, les parkings, la rue, et dans l'avion devant ma boss. Je compatis :)

Pascale (ex pseudo archipelparfums)

Mdr la liste de conseil, je me suis bien marré, surtout en lisant les questions idiotes car j'aurai tout à fait été capable de les poser (je l'ai peut-être fait d'ailleurs) !!!

Marjorie (Pitchoun-Astuce)

Moi, je faisais un boulot fatiguant, manut. dans un supermarché + rester debout en caisse + 2h de route aller/retour. A 7 mois 1/2, j'en pouvais plus je suis allée voir mon gygy ;-), je lui ai fait mon air de petite malheureuse et il m'a arrêtée jusque la fin et vu que j'allaitais j'ai eu 1 mois de plus après mon congé mat. :-)

Marlène (Maman Travaille)

@ Dorothée: Ton médecin du travail est un Bisounours ou quoi ? Parce que le mien, c'était "allez, une aspirine et on retourne au boulot ma ptite dame!" et ce que tu aies une infection urinaire, l'appendicite ou des notchs :/
@ Marjorie: Franchement tu es même courageuse je trouve d'avoir fait de la manut' jusqu'à 7 mois 1/2 !!
@ Pascale: héhé ;)
@ Oum Dis donc, il y avait pourtant de quoi t'arrêter ! Pour les vomissements, après tu es tellement phobique de vomir que ça t'obnubile !
@ Nadia: Ah oui peut-être... Mais une copine avait un doc (femme) qui lui a dit "ma mère a accouché dans les bois, en yougoslavie, alors vous pensez bien que vous à côté ce n'est rien" :/

karmara

Moi aussi, c'est la sage-femme qui m'a donné un congé pathologique de 15 jours. Et je n'ai pas eu le sentiment de voler quoi que ce soit à la Sécu !

evy

J'ai du prier mon gynéco pour mes 2 premierèes grossesses, j'avais eu une semaine sur les deux. Pour numero 3, pas de soucis j'étais trop fatiguée ;-)
Je suis d'accord avec toi les gynécos et généralistes ne sont pas très conciliants...en tous les cas dans mon coin ils sont "surveillés"...

Cécile

J'ai en effet l'impression que les médecins ont des consignes. Une amie m'a raconté que sa fille avait des contractions tout le temps. La gynéco a pourtant refusé de l'arrêter... jusqu'à ce qu'elle l'arrête en catastrophe, car le bébé risquait de naître prématurément !

bb1

moi mon gygy ne voulait pas et m'a dit d'aller voir le medecin du travail . ce que j'ai fait. il a écrit une lettre a mon généraliste lui demandant de m'arréter quelque temps

tatooee

petites infos complementaires :
un congé pathologique dure 14 jrs et peut etre pris en plusieurs fois tout le long de la grossesse.
Une sage femme legislativement n a pas le droit de prescrire un congé patho etant donné qu'elles n ont pas le droit de suivre des grossesses pathologiques ( reservées aux obstétriciens) vous risquez donc de vous le faire refuser.
Deuxiement toutes les astuces pour obtenir un congé de suites de couches pathologiques pour allaitement entre autre en cas de controle ne servent à rien car du moment que vous presentez un arret de travail collé à la fin du congé maternité vous serez controlées.
Enfin le medecin du travail ne prescrit jamais d'arrêt de travail.

une autre Claire

Hahaha, trop drôle ton article ! Moi je n'en ai pas eu, ne serait-ce que l'idée, mais on a beaucoup de congés maternité dans ma boite... Ca me rapelle des copines institutrices (pardon, prof des écoles) qui calculent en fonction de l'année scolaire "tu comprends si je prends un congés Patho je peux rester 6 mois avec choupette..."

Sonia

Trop drôle, en plus j'étais dans le même cas que celle enceinte de 6 mois, mais j'en étais à 4, une pharyngite et ma petite fille de 6 ans malade elle aussi, et que nenni! Le doc ne m'a filé aucun arrêt!! Quand je pense que l'on cotise tous les mois, j'ai du un peu pleurer auprès de ma gygy pour qu'elle m'accorde ( et à contre cœur en plus) ... 3 jours!
A 6 mois de grossesse, les pieds enflés, le dos qui me fait mal, je pique du nez vers 10h, impossible de garder les yeux ouverts, et à nouveau un début de pharyngite, je ferai du forcing, la grossesse n'est pas une maladie, mais on n'est pas non plus des animaux!
Beau billet en tous cas, j'adore vous lire! Et suivrai à la lettre toutes les indications :-)

marcelle

@ Marjorie (Pitchoun-Astuce):
Euh.. il me semble que tu dois faire erreur... à 7 mois 1/2 (à savoir 1 mois 1/2 avant l'accouchement = 6 semaines... ) les femmes enceintes sont arrêtées.. c'est le début du congé maternité...
Peut-être étais-tu dans le septième mois effectivement, mais septième mois pas encore révolu, donc à 6 mois 1/2..
cqfd
C'est mon cas actuellement
J'ai fini mon sixième mois il y a 15 jours et suis donc à 6 mois 1/2 de grossese mais dans mon septième mois de grossesse. Mon congé maternité doit commencé dans 1 mois et congés patho dans 15 jours environ.

carine

super le billet!

ben moi j'ai eu 3 semaines de congé pathologique post natal - mais j'avais eu une grossesse pathologique.

Bonne poire, j'avais même demandé à les transformer en congés payés -on me bassine avec ma RGPP, le déficit de la France tout ça- mais on m'a répondu que je n'avais pas droit à des congés car j'avais été absente!! J'ai rétorqué que le congé mater est un congé légal rien n'y a fait, alors j'ai pris le congé patho - entretemps la circulaire illégale Gilles a été annulée mais c'était trop tard pour moi.

Vervaine

Dommage, lu trop tard, j'ai repris le travail !
Moi j'ai du dire au gynéco que je ne voulais pas m'arrêter avant, mais après. C'est un généraliste qui m'a donné les 14 jours quand je suis arrivée épuisée et avec de la fièvre car je venais de finir le traitement d'une pile de dossiers urgents (pdt 15j) et que, comme par hasard, dès que la pression est retombée, hop, fatigue et fièvre.
Par contre, j'ai eu du mal pour le congé post-natal. Le congé d'allaitement n'existe pas et j'étais mal renseigné sur le congé patho post-natal (qui est de 15 j, maintenant je le sais). Après, on peut aussi prendre un congé maladie "classique". Mais je trouve dommage qu'il faille insister pour le congé post, surtout quand on allaite.

Au vu des commentaires, cela dépend vraiment, vraiment des médecins...

MLe

Désolée mesdames mais je suis choquée de cet article.
Un congé patho c'est pour une grossesse patho. Et le congé patho post-natal n'est pas un congé d'allaitement mais un congé pour les suites d'accouchement qui se passent mal.
Ca n'est pas spécialement que j'ai été ravie de faire mon dernier bébé en étant libérale (donc arrêt à 8 mois de grossesse, pas d'honoraires et retour au boulot à 2 mois pile post-accouchement) mais une partie de ce qui est cité dans cet article n'est ni plus ni moins que de l'escroquerie à l'assurance maladie.
Bien sûr, quand on est épuisée, contractions, col ouvert etc... cela est justifié et un gros progrès social... on ne travaille plus à la mine depuis longtemps.
Mais je suis très agacée par le nombre de femmes enceintes qui "prévoient" de prendre leur congé patho dès le début de la grossesse.... comme ma nounou par exemple!
Etonnez-vous après des chefs d'entreprise qui rechignent à confier des responsabilités aux jeunes femmes. Cet état d'esprit collectif de poser le maximum de congé possible est connu maintenant et les femmes qui ont joué à ce jeu-là ont pourri l'avenir de celles qui leur succèdent.
Les conseils du genre "ayez l'air déprimée ou folle si l'inspecteur de la sécu passe" me désolent, j'espère pour vous que vos enfants ne vous verront pas jouer ce jeu pathétique, vous aurez bien du mal à leur expliquer après qu'il faut être honnête dans la vie.

peipei

Moi aussi j'ai été un peu choquée par cet article. Je pensais que le site était plus sérieux que ça.
Mais je pense qu'il faut vraiment prendre cet article à la légère car feindre des hallucinations délirantes vont nous envoyer direct en psychiatrie!

Je suis infirmière et à ma 1ère grossesse j'ai bossé jusqu'à mon congé patho pour diabète gestationnel, au 6ème mois (manger à heures régulières et contrôler son taux de sucre 6 fois/jour, ce qui est impossible dans ce boulot), sinon je crois que j'aurais pu bosser jusqu'au congé mat.

Je suis à ma 2ème grossesse et en arrêt depuis mon 4ème mois (et demi) car là je bossais dans un service assez éprouvant physiquement.

Moi aussi je suis contre les abus contre la sécu, je suis rarement malade et n'aime pas profiter du système, mais dans certains cas il faut vraiment faire attention à sa grossesse!

L'Equipe Maman travaille

Pelpei, vous vous choquez d'un article paru mi 2009, soit il y a plus de deux ans... si vous connaissez le blog Maman travaille depuis assez longtemps pour "le penser plus sérieux que ça", vous devez savoir reconnaître une touche d'humour.
On peut traiter de sujets sérieux tout en ayant une approche amusante. Par ailleurs si vous aimez le sérieux, nous vous proposons de venir à notre conférence de février 2012: serez-vous là ?

Céline

Pour ma part faisant quelques 100km/jour pour aller travailler, j'ai souhaiter "bénéficier" d'un congé patho de 15jours avant mon congé mater...
J'ai donc utilisé quelques unes des ces excuses pour avoir mon congé patho de 15jours. J'ai meme réussi à pleurer un peu !
Au final je suis sortie du RV sans mon arrêt et avec les coordonnées d'un psy (vers qui je ne me suis pas tourné). Du coup j'ai eu le droit à un "mère indigne" moins de 4h après avoir accouché...
mouaih... résultat mitigé. Pas sûre de retenter :)

sb89

eh bien moi je suis enceinte de 5 mois, boulot de bureau donc non physique mais à plein temps 39h, j'ai droit à 30mn/jour et j'ai eu la surprise de constater que même avec l'aménagement je ne pourrai ni aller voir la sage femme que je voulais prendre, ni aller à la caf si besoin. J'espère bien ne pas devoir être arrêtée trop tôt car sinon grosse perte de salaire mais si je peux grapiller les 15 jours patho je le ferai sans honte. 2 jours d'arrêt en 8 ans de boîte, je suis allée bosser avec rhyno et baisse de tension tout en étant enceinte, alors franchement...les médecins qui n'arrêtent pas à temps des femmes enceintes et qui s'en mordent les doigts on en trouve à la pelle, ok c'est pas une maladie mais quand même on a droit à un minimum d'égards, quand on voit qu'à côté il y en a qui se font prescrire des arrêts toute l'année pour un petit rhume, je ne comprends pas, la sécu n'a qu'à tenir un décompte par salarié...bref, quant à l'article c'est marrant mais je ne tiens pas non plus à me faire interner ;)...

Sïane

Tout ça m'a fait beaucoup rire et effectivement c'est surtout l'humour que je note... J'ai beaucoup aimé le "il y a quelqu'un derrière? Il nous ecoute?" je pense qu'il ne faut pas s'offusquer pour ça... Chacun reste libre d'agir avec sa conscience et morale. Florence Foresti aurai pas le droit de dire les 3/4 du contenu de mother fucker sinon... Et ça aurai été bien dommage. Bref. En Suisse en tout cas pas de congé mat avant l'accouchement. Bim. J'ai 26 ans,il y a 6 ans j'ai perdu ma fille à 6 mois de grossesse, 3 semaines avant on m'a dit que tout allait bien ce qui n'était pas le cas.Le petit garçon que je porte est en bonne santé -merci biopsie- je ne suis pas pour tricher pour un arrêt mais j conçois le fait de devoir aller le" mendier" l'arrêt, ce que jusque là n'a pas été necessaire-et tant mieux-un médecin reste un être humain avec des années d'études dans son domaine. Je respecte le savoir, les connaissances,je comprends les erreurs possibles, et parfois le manque d'empathie au sein du corps médicale. De part et d'autre il y a parfois des choses douteuses, pourquoi grincer des dents plutôt que de caricaturer et en rire? Vive la liberté d'expression! (ce qui fait que oui on a aussi le droit de dire qu'on aime pas... Mais c'est dommage :D) moi j'ai beaucoup rit en tombant dessus même des années plus tard, alors merci beaucoup.

Barbouchette

Bonjour à toutes,
J'attaque mon 7e mois de grossesse, et je commence serieusement a fatiguer du dos... En effet j ai enormement pris de poitrine (a la base je faisais un 100C) mon 105E commence a me serrer ! Du coup j ai tres tres mal au dos j'ai donc pris rdv chez mon medecin traitant je précise que ce jour la j avais mon mal habituel accompagné d'une sciatique ! La joie !
Il m'a prescrit des decontractant musculaires.... et il a fallut que mon mec insiste pour avoir un arret... qu'il a refusé de declarer lié a la grossesse ! En bref vu ma situation je n'envoie meme pas cet arret et me demande si je serai prise au sérieux lors de mon rdv avec la sage femme !!!!
J ai l'impression que le mot d ordre est de ne plus arreter les femmes enceintes avant la date prévue !!!

marion

salut moi je fait un metier assez phisique et je porte des choses lourde et mon medecin traitant ma prescris 2 semaines d'arret de travail pour ma grossesse elle ne ve pa me mettre plus pour le moment mais le probleme c'est que j'ai peur de perdre mon bebe si je reprend comment faire pour prolonger mon arret de travail?

claire

Je comprends l'humour de cet article qui peut être drôle pris d'un second degré... Je suis d'accord avec "Mle" qui dit "Etonnez-vous après des chefs d'entreprise qui rechignent à confier des responsabilités aux jeunes femmes. Cet état d'esprit collectif de poser le maximum de congé possible est connu maintenant et les femmes qui ont joué à ce jeu-là ont pourri l'avenir de celles qui leur succèdent". Je travaille dans une entreprise où le patron croit qu'une femme enceinte va s'arrêter à peine si elle lui a annoncé sa grossesse (grosso modo, elle devient vite paresseuse). Effectivement, 2 collègues ont eu des arrêts très tôt dans la grossesse mais il s'agit de problèmes médicaux importants.... Je ne vous raconte pas le stress quand j'ai dû annoncer ma grossesse. A cause de certaines qui planifient de s'arrêter à telle date alors que leur congé commence plus tard, les chefs d'entreprise rechignent effectivement à recruter des femmes... (le débat sur la place des femmes en entreprise revient assez souvent!). Je suis bien sûr pour les arrêts médicaux pour les maux de dos, les bronchites, l'hypertension, le décollement de placenta... et bien d'autres ! Mais ne pourrissez pas l'avenir de vos collègues futures femmes enceintes ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.