#NOUVEAU 

Inscrivez-vous à la

NEWSLETTER MAMAN TRAVAILLE

 

Votre email :

 

 

Devenir Fan

« J'aime ma maman, par les Mompreneurs et l'association Rêves | Accueil | " Sale pute " »

mercredi 13 mai 2009

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a0105358bb421970c01157083df71970b

Voici les sites qui parlent de "La journée des enfants au bureau": une hérésie pour les mères actives ! :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

carla

dans les anecdotes glauques: Popo, le fils de la secrétaire, ressemble comme 2 gouttes à Duboss....

je ris jaune d'imaginer le facteur faire sa tournée avec ses trois enfants sur son vélo, l'infirmière réanimer un patient devant son boutchou, la caissière jouer à la marchande avec sa fille sur les genoux, etc

je suis daccord avec toi marlène, je trouve ça abusé! (dailleurs quelle est l'utilité, faire style MEDEF/PMI meme combat? )

minnie

du grand n'importe quoi pourquoi pas la journée des amants et des maitresses au travail aussi tant qu'on y est!???

Stéphanie FRANCOIS

J'ai un peu de mal aussi j'avoue... je dis pas dans mon ancien boulot j'ai déjà emmené mon fils, une fois 30 min pour qu'il voie.... mais c'est tout et encore j'étais en congé j'y suis allé exprès.
Mais honnêtement des enfants n'ont rien a faire sur un lieu de travail une journée... surtout si c'est la même journée pour tous les enfants... imaginez dans mon ancienne boite on est 50 salariés par étage... ca serait une vraie cour de récré la dedans si chacun emmene ses 2/3 gosses!
Non à part dans le cadre d'une crèche d'entreprise ou 10 min "pour voir" un enfant n'a rien a faire au travail de ses parents. J'imagine bien si le pere ou la mère est médecin légiste ca doit etre sympa pour la gamin "alors tu vois mon chéri, là je lui découpe le poumon droit".... bref...
Donc 100% d'accord avec toi, mais le principe part d'une bonne intention pour les momes, mais c'est débile à appliquer!

Aurélie

Je viens de lire le projet rapidement... je trouve dingue qu'on impose une responsabilité aux salariés en faisant croire que ce projet obligera l'entreprise à envisager les problématiques de la parentalité...dans ce cas, pourquoi pas une journée des handicapés aussi par exemple ?
Encore un projet qui donner l'occasion à certains de se gargariser lors de prochains cocktails :-)

Fatou

C'est complètement con et je veux bien signer une pétition s'il y en a une !

La poule pondeuse

Il y a aussi des métiers qui s'y prêtent plus ou moins bien : imagine-t-on un enfant dans un bloc opératoire ? suivant un interrogatoire de police ? Quand j'étais enfant ma mère ne travaillait pas et mon père, psy, avait son cabinet à la maison : rien à visiter ou à voir (et pas d'arbre de noël... désespoir) ! Personnellement il me semble que des journées portes ouvertes pour faire découvrir son travail à sa famille (conjoint y compris ?) seraient plus appropriées. Mais restent à voir les modalités : en semaine ? RTT obligatoire ? organisation ?

Céleste

débile

Ils mélangent vraiment tout. Et dans le projet, qui va payer cette journée qui sera non-travaillée (parce qu'il est evidemment impossible de se concentrer et de travailler correctement avec son enfant à côté qui lui même va s'ennuyer comme un rat mort au bout de 10 minutes...) ? M'étonnerait que les employeurs apprécient !!!!

Karine Rutkowski

je suis totalement contre cette idée ; serait-ce une manière de jauger de façon plus perverse l'intimité du salarié ?? je veux dire que nous avons tous un costard pour le boulot qui ne ressemble en rien à celui que nous avons à la maison ... est-ce que notre façon de nous comporter avec nos enfants ou le comportement de ces derniers serait un moyen de noter et de classer le salarié ??
je propose que nous ayons aussi la journée du repassage au boulot ainsi, selon la façon que vous avez de plier ou pas les chemises de votre époux, votre patron saura si vous êtes digne de confiance ou pas .............. ?????
moi je bosse à la maison, j'ai crée mon entreprise, je suis mère de 4 jeunes enfants et je suis sans arrêt en train de jongler entre mon travail et leurs besoins ..... et ce n'est pas simple du tout !!

Cécile

Si c'est obligatoire, c'est en effet très con. Mais si c'est une POSSIBILITE offerte aux salariés, pourquoi pas ?
Le problème, souvent, c'est que certains employeurs ne voient pas leurs employés comme des humains, avec leur famille, leurs vie extérieure... mais uniquement comme des machines à travailler. D'où, par exemple, un sentiment d'incompréhension lorsqu'une salariée tombe enceinte : certains patrons ressentent presque ça comme une trahison vis-à-vis de l'entreprise. Alors apporter un peu de l'extérieur dans l'entreprise, pourquoi pas ? Cela dépend bien sûr des entreprises, de l'ambiance, des relations de chacun avec ses collègues et ses supérieurs, et du métier que l'on pratique (dans certains cas, une simple question de sécurité empêche d'amener ses enfants)...
Mais je rejetons pas cette initiative a priori. Elle me semble quand même plus intelligente que la journée "j'aime ma boîte" lancée par le Medef ! (quelle crétinnerie, ça !)

Marlène (Maman travaille)

Bonjour,
Merci à toutes pour vos avis !
@ Carla: c'est exactement ça !
@ Minnie: on va y venir, et puis une autre question: c'est une journée par an, alors qui emmène les enfants ? papa ou maman ?
@ Stéphanie: voilà, quand c'est ton choix personnel, pour voir tes collègues, OK. Mais présenté comme une façon de concilier travail et famille, non, je ne vois pas...
@ Aurélie: tout à fait, pour peu que tu travailles dans en endroit avec des portes fenêtres, des ascenseurs, des escaliers, des prises, tu dois surveiller ton enfant toute la journée. Je suis curieuse de savoir d'ailleurs quelle responsabilité est engagée en cas d'accident pendant cette journée !
@ Fatou: si nous sommes une majorité à être contre, nous en lancerons une.
@ La poule pondeuse: c'est sûr, j'imagine mal un enfant chez "les experts miami" :/ ce qui me fait penser que les dirigeants ayant pensé à cette journée n'ont pas réfléchi à leur base de salariés..
@ Céleste: je parierais que tu devras faire des heures supplémentaires pour rattraper le tout !
@ Karine: oui c'est ce qui me dérange aussi ! Si tu as une famille "différente", homoparentale, monoparentale, recomposée, en cours de divorce, que des enfants ont un handicap (j'ai lu récemment "Où on va, papa ?") ou encore autre cas: si tu es stérile et qu'on t'impose les enfants des autres au travail...?
@ Cécile: on les connais les options-obligatoires ;) souvenirs, souvenirs de la journée de la pentecôte. dans l'entreprise de mon mari, le jour de l'Ascencion, tu as "la possibilité non obligatoire" de venir travailler.
98% des salariés ont dit ok, on vient travailler. Ils savent que s'ils disent non, ils seront les prochains virés...

Cécilia

Je te rejoins, je trouve cette initiative à côté de la plaque. Perso, ma fille m'a demandé d'aller à mon bureau. Je le lui ai montré et présenté brièvement l'équipe à l'occasion d'un repos en déjeunant à côté. Ca a duré 5 min, c'est bien suffisant. Et j'avais évidemment vérifié que le megaclientuntel ne traînait pas dans les parages. C'est un peu comme tout en ce moment, on essaie de faire un feu de fumée pour, à mon sens, cacher les vrais problèmes.

UneChambreàMoi

Le family-day... ou Comment joindre la connerie à l'inutilité.
Si le but est d'occuper chaque jour de l'année avec une cause stupide, le schmilblick va vachement avancer, en effet.
Pourquoi pas une journée-du-cancer-du-colon-suite-à-l'ingestion-de-Mascara, ou bien la journée "tous-chez-le-gynéco-de-Vincent-McDoom", ou encore "la journée-de-tous-ceux-qui-ont-une-voiture-verte-nettoyée-à-la-cire-lustrante-plutôt-qu'au karcher", tant qu'à faire?

Daph'

Bonjour a tous,

m'est venu d'un coup à l'esprit, la problématique des chômeurs.. y'en a plein en France aussi non? ils emmènent donc leurs enfants à leurs entretiens d'embauche??? ou à leurs rdv anpe/assedic... ah mais oui, suis-je bête là bas, c'est déjà une crèche à part entière, sauf qu'il n'y a pas de distributeur d'eau (trop cher je pense) ni de petite table de jeux...(les enfants risqueraient de piquer les joujoux des salles d'attente...) Quand on est au chômage et qu'on a pas de crèche pour faire garder les enfants, ben on "travaille" à la maison en tant que "mère au foyer" et puis on fait comment pour expliquer aux enfants que la maison c'est le travail de maman? on les fait sortir et nous vouvoyer en re-entrant dans la maison. on fait le tour du proprio et on lui explique la conjoncture actuelle et le cours de la bourse... hihihi.... oui ma fille de 4 ans est énarque, pas la vôtre?
Trêve de plaisanterie, dans son idée absolue je trouve l’idée chouette, mais pour une journée. Et à prendre selon la disponibilité de l’agenda du parent. Je trouve très constructeur pour les enfants de voir le lieu de travail de leurs parents. C’est important. Je pense que ça donne un sens réel de la vie active aux enfants. Parce qu’autrement tout ce que les enfants savent c’est ce qu’ils voient et le monde qu’ils se font de ce qu’on leur dit : papa part au travail = il n’est pas à la maison quand il fait jour… ou l’autre version aussi sexiste que la première parce que les mœurs n’ont malheureusement pas encore suffisamment évolués : maman part au travail = oh non, je mange à la cantine et reste au périscolaire ?
Mes parents nous ont amener avec eux sur leurs lieux de travail et ma mère emmène une fois de temps en temps ma fille, la grande, à la fac avec elle pour lui montrer ses salles de cours. Elle a même une fois prise avec elle pendant un cours et tout le monde était ravi ! même moi, j’ai lu des magasines très intéressants à la cafeteria avec mon père et ma petite encore dans son maxi-cosi … tranquille…Mon mari, emmène aussi la grande une fois de temps en temps, pendant les journées relaxes (les vendredis…) pendant les vacances scolaires. Mais…. Il est seul dans son bureau et l’emmène depuis qu’elle est toute petite et elle sait se taire quand le téléphone sonne. La petite en revanche, on va attendre un peu pour l’envoyer… Elle ne saura pas faire la différence entre un ordinateur et un ballon de foot…. Euh… ni une glace d’ailleurs…

Pour conclure : je ne suis pas du tout d’accord avec l’idée d’instaurer une journée family-day répétitive. Aucun intérêt pour les enfants qui à la longue vont totalement s’ennuyer et peut être même éprouver une certaine crainte du monde du travail mais je suis tout à fait d’accord pour proposer aux familles et entreprises pouvant accepter une telle démarche de faire une journée découverte du travail. L’intérêt de l’enfant étant mis en avant et non pas celle de la bonne image de marque des entreprises qui de cette manière font de l’ombre aux réels problèmes présentés par Marlène dans l’article. Quid des creches d’entreprises etc……Voilà… j’ai donné mon avis.
-

Gaëlle

Euh...allez, je me lance dans l'arène :-) En espérant que je ne vais pas me faire manger toute crue !!!
Personnellement, je trouve que cette journée des familles en entreprise est une idée intéressante.
Déjà, comme il s'agit d'une 1/2 journée prévue à l'avance, je pense que l'entreprise pourra organiser quelque chose et donc que les parents n'auront pas besoin d'emmener une boîte de feutres ou autre qui pourrait être sujet à dispute.
Ensuite, rien ne sert d'y emmener des enfants trop jeunes (et donc risquer le gros caprice ou l'enfant grognon car l'heure de sa sieste). Mais je pense qu'à partir de 5 ou 6 ans, cela peut signifier quelque chose pour l'enfant.
Bien évidemment, toutes les entreprises et tous les métiers s'y prêtent plus ou moins bien. Là, je suis d'accord. Mais pour répondre à Carla qui évoque le métier de facteur, d'infirmière ou de caissière, il ne s'agit pas forcément de montrer le métier en train de se réaliser mais par exemple le centre de tri, une visite de l'hôpital...
J'ai déjà eu l'occasion d'emmener mes enfants sur mon lieu de travail (ou mon conjoint) et à chaque fois, cela s'est bien passé. Les enfants étaient curieux et après, cela était l'occasion de dialoguer. Et pas la peine non plus que cela dure des heures. On peut imaginer que durant la 1/2 journée, il y a un roulement.
Voili, voilà pour mon point de vue :-)
C'est une initiative, forcément pas parfaite mais à creuser...

LO

Nous sommes une famille particulière : Mon père travaille dans une morgue.
Ma mère dans la mine.
Mon frère est acteur /producteur porno.
Ma frangine bosse dans un abattoir.
Mon autre frère à une passion pour la chaudronnerie.
Ma femme est gaveuse d'oie.

Je ne nie pas que ces activités, certes ludique, aient un haut pouvoir d'attraction.
Mais dois-je y amener mes enfants? D'ailleurs, je n'ai pas d'enfant, mais un gros Rotweiller, que je considère comme mon fils (en moins con) : Ça compte ? (Au moins, il y a peu de chances que le fils de mon patron essaie de lui piquer ses affaires, en tout cas pas deux fois).

Si je résume : une journée du travail, une journée de la famille, une journée pour la patrie... mouai...


Darlingcréole

Ben moi, je ne suis pas totalement contre ,pourvu qu'il y ait une organisation et que certaines règles soient observées. De plus, un enfant un peu turbulent peut être surpris de voir qu'il n'y a pas d'âge pour recevoir des ordres: et prend ça dans tes dents l'ado rebelle!!!

Et puis, ça rappelle aussi aux patrons que leurs salariés ont une vie de famille, ont des obligations familiales en dehors du travail.
Pour exemple, le jeune boss de mon mari l'appelle en rdv systématiquement à 18h20, alors qu'il est censé être parti plus tôt pour récupérer le petit à la crèche...Ou encore, dans la mesure où ces jeunots passent le temps à faire la fête, ils veulent changer les horaires de travail pour faire 10h-19h30, parce que ça les arrange EUX. Et merde pour toi qui doit récupérer les gosses, les faire bouffer, les laver, les mettre au lit et en plus passer des moments "privilégiés" avec eux...

Certes ce sont deux mondes différents, mais peut être, sous réserve d'une bonne organisation, de les présenter, enfin.
Je pense aussi à toutes ces femmes qui avortent, alors qu'elles désirent un enfant, à cause des pressions de leur boîte, même indirectes....
C'est une bonne initiative, reste à voir sa mise en œuvre

Et puis je crois qu'il faut arrêter de vivre comme des paranos qui croient que tout le monde les regarde et les juge...Moi, perso, je m'en tape!
Quant à mélanger l'handicapé, le surdoué et la femme stérile: super, on pourra faire un vrai débat et arrêter les hypocrisies. Ptete qu'à la femme stérile, ça lui passera l'envie d'avoir ce qu'elle ne peut pas avoir aussi, soit des problèmes en moins...

Tout n'est pas à jeter!

UneChambreàMoi

Marlène, je t'ai taguée sur mon blog.

Klervi

Alors pour ma part, ma boite a fait cette journée l'an dernier mais un samedi et donc personne ne bossait c'était juste pour que les enfants puissent voir où bossent leur parents et y'avait un gouter, donc c'était bon enfant, mais je n'y suis pas allée et je n'y irai pas si cela est continué car je ne vois pas l'intérêt !
Pour ce qui est de cette journée avec son enfant au boulot je trouve ça complètement du n'importe quoi !!! je vois pas comment on peut bosser avec son gamin à côté en train de dire "maman j'ai envie de faire pipi", "maman j'ai faim", "maman j'en ai marre", "maman regarde ce que j'ai fait comme dessin" et le pauvre gamin toute la journée dans un bureau ou dans un usine !!!!
Et effectivement pour les bonnes relations employés-collègues et employés-patrons je pense qu'on ne doit pas exposer les membres de sa vie privée au travail. On peur en parler, montrer des photos mais de là à faire les présentations !!!
(quoi que mes anciens collègues, qui sont devenus de supers amis, connaissent mon mari et mon fils)

Je suis donc contre cette journée !!! mais plus pour un truc comme fait ma boite même si je trouve ça tout aussi nul.

Daph'

La lecture de certains posts me donnent envie de me rejeter dans l'arène.... comme dirait Gaëlle.
Je trouve dommage que certaines réactions soient si virulentes. Voilà… on est dans une période de changement. Les mœurs ont envie de bouger parce que la société prend un nouveau visage. Certaines instances prennent les devant et essaient du mieux qu’elles peuvent de faire bouger les choses. Ces actions ne sont peut être pas encore très mures, mais je ne pense pas très constructif ni intéressant pour le futur que de vouloir anéantir une petite révolution. Si faire venir les enfants une journée ou une demie journée, (je n’ai pas encore lu le texte initial je me suis pour l’instant contenté de l’article de Marlène, comme d’autres sûrement…) pourraient adoucir les mœurs des entreprises, la rigidité de certaines traditions ancestrales dans le monde du travail en France… alors pourquoi pas ? ça peut carrément aussi être enrichissant pour la relation enfant parent !!! De toutes les façons les autres problèmes liés au travail et à la parité persistent…. Mais pas à pas ça va changer…c’est sûr parce que c’est obligatoire ! alors…. Jouons le jeu et allons dans le sens positif ou bien arrêtons de nous plaindre !

Gaëlle

@ Daph : merci, je me sens un petit peu moins seule :-)

Daph'

Et je rajoute et en guise de dernier commentaire que ce temps passé sur le lieu de travail du/des parents est un moment dans le strict intérêt de l'enfant. Je ne pense sincèrement pas qu'elle soit proposée dans le cadre de mettre le parent à l'épreuve d'un concours de capacité à se dédoubler au travail.... Je pense que la société dans laquelle travaille Klervi à tout compris... De plus c'est très simpa pour l'ambiance dans une entreprise que d'organiser une apres midi de la sorte. Moi j'applaudi... mais bon ca doit être mon côté néerlandais qui prend le dessus...

Marlène (Maman travaille)

Toutes les opinions sont bienvenues, il n'y a pas d'arène, le but est de savoir si je suis la seule à trouver cette idée, je le répète, inutile voire dangereuse, ou pas.
Nous pouvons en discuter calmement :)
Daph: personne ne se plaint ici, mais nous ne sommes pas obligées de dire amen à toutes les nouveautés qui se présentent. Surtout quand nous les trouvons au mieux inutiles au pire néfastes (pour l'ambiance de travail, pour la famille, etc.)
@ Darlongcréole: pour le mélange de stériles / enfants handicapés § familles homoparentales / divorcés qui se rencontreraient par magie lors de cette journée, se découvriraient, et mettraient fin à l'hypocrisie mondiale, je n'y crois pas tellement :)
@ Klervi: dans ce cas là, pourquoi pas: dans mon ancienne agence, on organisait souvent des projections cinéma en avant première, auxquelles on pouvait inviter des enfants ou des amis... mais c'était en week-end, non obligatoire, etc. Dans ce contexte c'était plus un avantage qu'autre chose, mais il n'y avait aucune visée prétendument pédagogique derrière...
@ Cécilia: voilà, là, c'est de ta propre initiative quelques minutes, et tu décides quand tu mets fin à "l'expérience"...
@ Une chambre à moi: j'ai mis ton lien en ligne. Si vous écrivez un billet sur le sujet, envoyez-moi le lien, que je le mette en ligne...
@ Lo: ça, ça peut rendre la journée intéressante...
Bref, il me semble qu'il y a tant à faire pour la parentalité en entreprise, et que cette "journée de la famille" était au rang 3847 des priorités...

Claudius

C'est le type des idées qui sont dans l'air du temps.
Mais ce n'est pas une bonne idée.
J'imagine très bien les mamans ou les papas l'oeil braqué sur leur progéniture avec l'angoisse que celle-ci ne fasse pas la gaffe ou la maladresse qu'eux-mêmes s'évertuent à éviter tout au long de l'année ou au contraire, laissant couler (comme à la maison) tous les débordements inhérents à l'âge des bambins.

Pour améliorer les conditions de travail ou favoriser les relations "de classe" il y a tant et tant d'autres idées nettement meilleures. Tiens, par exemple, c'est le retour du repas et une longue après-midi s'horizonne devant mes yeux, pourquoi ne pas lancer l'idée de la sieste (ou tout au moins du moment calme et zen) d'une petite demi-heure histoire de recharger des accus bien fatigués par le début de la digestion.*
... comme les enfants, justement !

zozieau

En Suisse, nous avons la "journée des filles" qui a un peu évolué depuis sa création (ben oui, c'était pas pour les garçons...), qui devait les inciter à accompagner leur père ou autre référent masculin au travail.
Voir ici :
http://www.tochtertag.ch/cms/front_content.php?changelang=7
Les "gros" employeurs préparent toujours un programme spécial.
A noter que cet événement ne s'adresse pas à de jeunes enfants (la limite d'âge recommandée est 11 ans environ).
C'est très sympathique

Fanny

C'est pas une mauvaise idée, selon l'âge, mais je pense qu'il y a des choses autrement plus importantes à faire avant celle-là! comme dit Marlène: créer des crèches d'entreprises, du travail à domicile pour une meilleure gestion du temps en famille... enfin... mieux vaut ça que rien!(?)

Annie

Je travaille sur un site de production automobile en allemagne et on organise régulierement des journées famille. Mais ce sont les samedi (pour ne pas gener la production) et sur notre temps libre. Les enfants/conjoints/parents peuvent voir nos bureaux mais surtout voir les chaines de production, je trouve ca bien car c est tres concret pour eux. Mais je ne vois pas trop l interet d amener mon enfant pendant mon temps de travail en effet...

Carabosse

Ma fille a un réel besoin de venir me voir au travail de temps en temps. La première fois, elle avait 18 mois, a passé une journée complète même si raccourcie grâce à la gentillesse de mon supérieur de l'époque. Elle refusait de se nourrir depuis 6 semaines à l'exception du biberon du matin et il m'a suggéré de venir avec elle pour une journée. Ca a été magique. Depuis, chaque fois qu'elle l'exprime, j'essaie de trouver une demi-journée où elle puisse venir me regarder travailler...
Pour moi, une journée commune n'est peut-être pas l'idée géniale mais ouvrir un peu ferait peut-être effectivement du bien à certains enfants...

cleanettte

Du grand n'importe quoi, inapplicable dans la majeur partie des boites et donc inappliqué forcément.


De toute façon les enfants ont déjà l'occasion de visiter la boite de maman: pendant le congé maternité ou on vient faire admirer sa merveille tout en prenant un peu le pouls de la boite, ensuite au collège les gamins ont des journées découvertes de l'entreprise et plus tard des stages ou souvent c'est dans la boite de papa maman qu'ils se retrouveront parceque les premiers stages ont en trouve difficilement autrement qu'au piston.

Je ne vois vraiment pas l'intérêt tel que tu l'as présenté à moins que cela n'institutionnalise les journées portes ouvertes. ça je l'ai déjà vu pratiqué dans de multiples entreprises. ça permet de découvrir le bureau de papa ou maman, mais aussi toute la société et son organisation et ça c'est intéressant.

Ceyanne

Si je me contente de ne lire que le début du blog en aparté je lis "accueillir durant une demi-journée les enfants des salariés , à leur faire visiter les bureaux et à leur permettre de découvrir l'entreprise et ses métiers".
Il s'agit donc pour moi de fournir l'opportunité aux parents de faire découvrir leur lieu de travail pendant quelques heures. Ca n'a rien de bien délirant : il s'agit juste de leur montrer où on va chaque jour, quelle est notre place, que leurs dessins sont bien accroché au mur ou à notre casier, boire un jus d'orange avec un bout de cake et basta...
Je ne vois vraiment rien d'autres à imaginer! quand à avoir peur de la réaction des gens fasse à notre gamin capricieux, ronchon, ou qui ressemble au facteur...c'est notre lot quotidien si j'ose dire! Il y en aura toujours pour trouver nos enfants pénibles...

Pour moi, il n'y a vraiment pas de révolte à avoir face à un projet "bon enfant". Le plus pénible sera pour ceux qui devront organiser çà! ^_^

Marlène (Maman travaille)

@ Ceyanne: pour moi il ne s'agit nullement d'avoir peur de montrer ses enfants, comme nous le disons en ce moment sur facebook, nous avons tous les plus beaux du monde ! il s'agit de séparer sphère privée et sphère professionnelle. Ce type de journée, tout comme "j'aime ma boite", fait vraiment corporatisme et paternalisme à outrance. Et ce n'est pas à mon sesn le rôle de "l'observatoire de la parentalité en entreprise" de faire venir des enfants sur place... ça induit en plus une notion affective là où il ne doit pas y en avoir. ("tu te souviens, le monsieur que tu as vu a la fete de la famille? c'est lui qui a licencié maman...")
franchement, organiser une "fête" quand tout le reste va mal (licenciements, salaires gelés, délocalisations, inégalités, discriminations, "criiise"...) me rappelle un peu les mairies de banlieues qui organisent des concerts pour répondre aux jeunes qui demandent du travail...
@ cleanette: c'est bien vrai ! d'ailleurs, après, on ne se plaindra pas des reproductions sociales (enfants de profs qui deviennent prof, enfants d'acteurs qui deviennent acteurs, etc) !
@ Carabosse: Ah ça c'est un vrai argument !! c'est la question que je me posais, merci d'y avoir répondu. Il y a eu un vrai mieux après ? Tu penses que c'est parce que ta fille ne savait pas où tu allais dans la journée..? Ca ne t'a pas posé de problème de l'emmener au bureau ?
@ Annie: merci pour l'info ! ce serait donc généralisé dans les autres pays européens...?

Claire

Bon, après avoir tout lu, presque pas en diagonale, n'étant pas maman, je me pose la question suivante: dans une société où la maternité est présentée pour les femmes comme étant une fin en soi, n'est-ce pas stigmatiser la brune du 4ème qui ne VEUT pas d'enfants par non-envie ou par peur de ne pas être à la hauteur? Ou encore celle qui lutte avec des traitements hormonaux pour être mère? Quid des faiblesses individuelles et psychologiques de chacun dans la vie privée?
Vous me direz que partout ces femmes peuvent avoir le sentiment d'être mise à l'écart, certes, sauf que la différence, majeure il me semble, est le côté imposé de la chose.
Une femme perturbée par un avortement thérapeutique par exemple, reprend le boulot après un petit congé pour s'en remettre, et hop c'est la demi-journée des enfants au bureau. Oups... Idem pour le papa dont l'enfant est poly-handicapé et qui passe ses nuits à son chevet à l'hosto. Qui ne pourra guère le ramener le jour dit, même s'il en a envie.

Pour moi c'est donc mélanger sphères publique et privée.

Pourtant j'ai été souvent au bureau de ma mère, dès petite parce qu'elle ne pouvait pas toujours partir à 18h quand le car du centre-aéré nous jettait dans le hall. J'avais le sentiment de la déranger dans ses dossiers, et c'était le cas!

Pourtant j'ai voulu voir mon père travailler et l'ai suivi pour le stage de 3ème.
Et si c'était à refaire, je ne le referai pas.
Voir ses propres parents endosser un rôle qu'ils n'ont pas à la maison, père comme mère, peut-être fortement déstabilisant: je n'ai jamais retrouvé le père que j'ai croisé dans les couloirs du boulot, présent, sec, autoritaire, mais juste. Et j'ai eu beau le chercher à la maison, pour avoir mes limites, pour retrouver ce charisme qui allait avec la couleur de sa cravate, une fois le costume enlevé, ce n'était plus cet homme si compétent.

Bref je m'étale. Tout ça pour dire que ce mélange ne fait pas bon ménage avec les images parentales qu'un enfant peut se faire, ni avec des situations génantes qui pourraient se produire.

Ouf ça y est!

(je suis contre hein où vous n'auriez pas saisi vu la longueur du pavé...)

Delphine

Oui, encore une idée particulièrement inutile. même si je n'ai rien contre le principe de montrer son lieu de travail à son enfant. mais on les a pas attendu pour le faire (10-15 min, le temps d'un bonjour aux collègues).

Dorothée

c'est maintenant que j'explose?
toutes les femmes dans les bureaux? (encore!!!!!!)

non à cette journée pour des raisons de sécurité pour tous simplement!

Je vous laisse, chères mamans qui travaillent derrière des écrans, et je pars au chantier sans mon fils (parce que ça serait dangereux pour lui ET pour moi!
vous imaginez raccorder une armoire électrique avec un môme dans les pattes??? je n'ose même pas imaginer...)

Marlène (Maman travaille)

@ Dorothée, si tu as bien lu, on mentionne justement toutes les couvreuses, infirmières, balayeuses, etc. donc qui ne sont PAS dans les bureaux ;)
@ Delphine: voilà ! entre 10 minutes, à notre gré, pour voir les collègues sympas, et une demi journée de visite officielle où on montre ses gosses comme au cirque au patron etc.. "dis bonjour au patron de maman", beurk, ça ferait un bon roman de Zola.. d'ailleurs ça me rappelle un passage de Au bonheur des dames..
@ Claire: je suis bien d'accord avec toi, je le disais d'ailleurs dans un commentaire un peu plus haut. La maternité est glorifiée dans notre société. Il n'y a aucune avancée concrète sur la conciliation travail / famille, mais si tu as des enfants, tu es tout de même très mise en avant socialement. Nous qui sommes des mères n'allons pas nous plaindre, mais pour les femmes stériles / sans enfant par choix, ou comme tu le dis qui viennent de subir un avortement thérapeutique (ou pas d'ailleurs) subir les enfants des autres sur son lieu de travail, bof.
si une femme sans enfant passe par là et qu'elle veut nous donner son avis...?

choute

Moi je suis contre, tout simplement parce que je deteste melanger vie privee et vie professionelle. J'ai montre a mes enfants ou je travaille, en passant devant la societe ou en montrant des photos de mon poste de travail.
J'ai eu le malheur une fois de raconter un peu ma vie a une collegue, qui ensuite a cru bon de me juger et de me faire des reflexions du genre "tu oublies de penser a tes enfants". Alors merci, mais je prefere choisir a qui je presente les enfants en question.
Par contre, si je travaillais en industrie, je serais pour organiser une journee avec la classe de mes enfants pour leur montrer comment c'est un site de production. Je travaille dans bureau (comme Annie et pas comme Delphine), alors, aucun interet !
Mais au fait, n'est-ce pas un canular ?

Dorothée

Pardon, Ah, oui, "Travailler une journée chez soi avec ses enfants est déjà difficile, mais travailler dans un bureau, sans jouets, sans télé, avec son enfant, n'est pas des plus aisés. "
ça, ce n'est pas moi qui l'ai écrit dans le texte d'origine.

Mais si tu veux parler de cette phrase là: "les enfants aient besoin de voir leurs parents se faire exploiter (dans certains cas, ne nous voilons pas la face, c'est le cas: je pense aux serveurs, aux couvreurs, aux routiers, aux balayeurs, aux métiers peu qualifiés)"

je la trouve tout simplement LAMENTABLE!

Qui se fait exploiter? j'ai un CAP/un cadre sorti d'école...moi, à 17h à la sortie d'école ; lui, qui chasse une ass-mat pour faire du péri scolaire ou qui se prend en cadeau de fête des pères "tiens papa, un dessin de ton usine!" ou qui saute sur son portable dès que les gosses sont couchés, qui ramène son boulot à la maison...
lequel des deux est le plus esclave de son patron?

(! attention, je ne critique pas chacun ses gouts et ambitions! ;)

Mais ceci est un autre sujet!


parenthèse tout de même:
Désolée, mais, là, il y a urgence, vient passer une journée avec des équipes d'entretien ou que sais-je, et tu verras, Marlène, qu'elles se font rarement appeler "cosette".

Etre ouvrier en France,ce n'est pas un roman de Zola!

je ne dirais pas que le blog soit trop tranché, il manque juste parfois de frontières élargies
(je taquine bien moi aussi, non?)
2ème, 3ème, ou 4ème degré... comme tu veux!

PS: Merci pour les infos concernant le temps de travail journalier autorisé en ayant plusieurs employeurs...

Fatou

Dorothée, La première fois que j'ai lu un commentaire à toi c'était sur le télétravail et tu te permettais de juger en termes très durs les femmes qui travaillent de chez elles. J'ai cru que tu étais un troll.
Pour le reste le blog de maman travaille est assez ouvert je pense, c'est le seul que je connaisses en tout cas qui s'adresse aux mamans salariées, aux mamans chef d'entreprises, aux mamans secrétaires, aux mamans à leur compte, pour que tu ne te prives pas de proposer d'animer une rubrique "hors du bureau" à Marlène.
Je te trouve bien agressive.
Amicalement
Fatou

Marjorie

Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, j'ai déjà du mal le mercredi alors que je bosse à la maison et que c'est moi je patron mais si en plus il faut s'occuper du patron, des collègues, des clients, des dossiers,... et gérer les disputes car les enfants ça ne reste pas tranquille sur chaise et faire un coloriage pendant une journée. Je pense que cette journée serais difficile pour le parent qui la prends, pour le patron, et aussi pour l'enfant car même ci papa ou maman est là, le parent n'est pas dispo !

Dorothée

aie, réponse @ fatou n'est pas passée... un terme "ch..." qui bloque? marlène, un p'tit coup de baguette magique?

Dorothée

@ fatou : agressive, certes...
exploitée: ça, je m'y oppose "farouchement"! je trouve ce jugement archaïque!

j'exprime mon opinion d'une façon brut de décoffrage, mais c'est mon "opinion"
Je ne suis pas une pro du clavier, ça ne m'empêche pas de penser...que ça vous plaise ou non.

Étant une maman qui travaille, moi aussi, Nos avis peuvent diverger...Ne sommes nous pas ici pour les exprimer?

pour revenir à l'agressivité: "une hérésie pour les mères actives", je ne trouve pas ce titre très "bisounours" je ne vois pas pourquoi je deviendrais, moi, mielleuse (vu que ce n'est vraiment pas mon style)...?

Pour ce qui es du "hors bureau", je ne suis pas journaliste, je ne vais pas partir en reportage pour maman travaille... chacun son job!

J'aime lire ce qui se passe ici, je vais donc continuer...

à bientôt, cordialement.

Dorothée


Dorothée

PS Fatou, "troll" c'est pas "bisounours" non plus, d'ailleurs... ;)

audrey

chez les couvreurs et les femmes de ménaches ya quand même plus de bac-4 que de bac+6...

Carabosse

Je complète, Marlène ;)

Oui, ça a fait vraiment du bien à ma demoiselle et personnellement, je ne suis pas trés différente à la maison et au bureau, je me moque de ce que peuvent penser les collègues à me voir m'occuper de ma fille... Quant à comment mon chef pourrait me traiter devant elle, il n'ose pas être condescendant ou directif quand ma fille n'est pas là (pas intérêt !), il ne saurait l'être quand elle est là ;)
Le point important : mon travail se prête particulièrement à l'accueil d'un enfant...

NATHALIE

Waouh dorothée t'as mangé du lion malpoli ou quoi?

on a jamais parlé que des femmes au bureau, je ne travaille pas moi meme dans un bureau et jme suis senti pourtant concerné quand meme... faire un article en citant tous les corps de métiers et les situations c'est trop rébarbatif (mais comme c'est pas ton métier tu ne le sais pas, je te le concède), donc on (et pas que Marlène tu verras) résume par "au bureau".

Après si tu es ravie d'avoir un CAP menuiserie ou élécricité bah tant mieux pour toi, moi jsuis contente d'avoir un master...

tu te considères pas exploitée, bah encore tant mieux pour toi, mais il me semble qu'actuellement la majorité des salariés, encore plus ds le BTP industrie se sente exploitée!!!

jte promets, rares sont les femmes de ménage ravies de leur sort qui disent avec fierté à leurs enfants ce qu'elles font (situation vécue, un enfant qui me disait "ma mère fait des ménages chez les vieux parckon a pas d'argent" il m'a pas dit "ma mère aime vider les poubelles des autres")

mais j'imagine que ce site est tellement nul et ne retranscrit en rien ta vérité du monde du travail, tu es en train de monter ton propre site?? ;-))

caroline

je trouve que l'idée de montrer à ses enfants "l'endroit où travaille maman" n'est pas idiote, mais je pense qu'il ne faut pas le faire de cette façon, et surtout, je pense que l'idée existe déjà!

dans ma boite, on organise une fête de noel pour les enfants super sympa (bon ok c'est moi qui m'en charge ;-), et ça se passe dans les bureaux. de 15h à 16h les enfants peuvent visiter les open spaces, et à partir de 16h il y a des animations pour eux dans la cafét.

Les parents savent TB qu'ils ne bosseront pas à partir de l'arriveé des enfants (qu'ils vont chercher, ou que le conjoint amène). On a de TB retours de tout le monde depuis que la fête a lieu sur place :les parents sont ravis d'emmener leurs enfants (pour info, il y a des cas d'enfants handicapés, ça ne pose pas de problème et ne fait pas jaser); les enfants sont super contents de voir le bureau de papa/maman pendant 1/2h. et ceux qui n'ont pas d'enfants (la grande majorité : je travaille dans une boite internet) sont amusés de voir les bureaux transformés en halte-garderie et les parents se dépatouiller avec leur progéniture. les sans-enfants ne sont "gênés" par les petits que pendant 1h. et en général, ils descendent souvent à la cafét piquer des bonbecs aux enfants ou mâter le spectacle des magiciennes!

Bref, l'expérience de ma boite montre que l'ouverture de l'entreprise aux enfants peut se faire de façon sympa et décontractée. la fête de noel ça peut sembler ringard comme concept, mais ça fait des souvenirs! je me souviens moi-meme avec émotion du père noel qui venait "au boulot de papa" (en l'occurence... à l'hopital, qui organisait un arbre de noel chaque année pour les enfants du personnel)

En 2 mots : merci à l'observatoire de la parentalité d'enfoncer les portes ouvertes en re-créant un concept de rencontre famille-entreprise qui existe déjà!! je suis bien d'accord avec toi marlène; il y a effectivement plein d'autres combats à mener...

Pascale

Que dire de plus, vous en avez déjà tellement dit ???
Je suis contre dans le cadre d'une journée complète car franchement je n'en vois absolument pas l'intêret.
Par contre l'idée de faire ça dans le cadre d'une visite qui permettrait aux enfants de mettre un visuel sur un endroit ou l'on passe presque 10h par jour, je trouve ça bien.
Je pense que l'enfant qu'un enfant qui visualise le lieu de travail des ses parents peut être réconforté à certains moments de sa journée. Je pense tout particulièrement aux enfants de maternelle pour qui la rentrée scolaire n'est pas forcément une évidence.
Surtout si ledit enfant a passé les 3 premières années de sa vie avec sa maman et qu'un coup cette dernière reprends son activité professionnelle.
Dire à son petit bout "je suis au boulot" c'est bien mais c'est ou ? je suis au boulot ?
"ben viens mon ptit loup, je vais te montrer"

Il faut ABSOLUMENT, à mon humble avis que cette "visite" soit non-officielle.

Marlène (Maman travaille)

Bonjour à toutes,
@ Carabosse: merci pour ces précisions ! je vois qu'en effet dans ton cas, ça peut être sympa et même utile, mais avec un cadre et une situation bien précis.
@ audrey: effectivement.
@ Fatou: oui, c'était sur les femmes au télétravail.
@ Dorothée: avoir une opinion et l'exprimer, certes, mais fais attention à ne pas dépasser les limites. Tu as déjà traité des membres de maman travaille "d'idiotes" comme l'a rappelé Fatou, le minimum, si tu as un commentaire à faire sur mon billet, est de le faire poliment et d'une façon respectueuse. Ton précédent commentaire a été modéré parce qu'il ne respectait pas la néthique (pour info: http://nethique.info/charte/)Avant de crier à la censure, sache que c'est le deuxième commentaire seulement que je supprime de ce blog en 8 mois d'existence. Tes 3 ou 4 autres commentaires ont été laissés en ligne bien que...
@ Nathalie: tout à fait d'accord avec toi. Dire que la plupart des femmes de ménage ou des couvreurs (deux métiers que j'ai dans ma famille) sont exploités dérangent, ce n'est pas "politiquement correct". Mais je ne fais qu'appeler un chat un chat. J'ai en mémoire des anecdotes précises sur le sujet, et je suis ravie de voir que la majorité des commentatrices vit dans une ville tolérante et ouverte, parce que des moqueries sur les femmes de ménage, et des femmes de ménage prêtes à tout pour changer de métier, j'en ai rencontré plus que "d'agent d'entretien" heureux de leur sort, et qui ont envie que leurs enfants deviennent à leur tour "agent d'entretien". C'est un métier très difficile, peu gratifiant, mal payé, donc on leur doit le respect, et ce respect n'est pas incompatible avec de l'empathie, à mon humble avis.
@ caroline: la façon dont tu l'organises a l'air d'y être pour beaucoup dans la réussite de cette fête: Noël est une période propice, et les enfants ne viennent pas que pour faire une visite et rencontrer les boss, si j'ai bien compris: tu te démènes pour la gérer, tu fais venir une magicienne, bref c'est un moment pour les enfants à 100% et non pour les faire venir dans un contexte de travail... Et surtout, ça dure une heure ! (et ça n'est pas ringard en soi, tout dépend de ce qu'on en fait, d'après ce que tu en dis; votre fête de Noël à l'air plus agréable que ringarde !) J'imagine aussi que ce n'est pas obligatoire, que les grands patrons ne restent pas avec vous, et que, comme ce n'est pas un jour fixe, vos conjoints peuvent venir s'ils le veulent. (parce que ma question reste entière, avec la "family day": comme c'est un jour fixe, qui emmène les enfants ? les femmes, les hommes..? ou l'observatoire de la parentalité considère que seuls les hommes travaillent, peut-être...?)
Bref je te rejoins entièrement sur ce point, il y a tant à faire, que commencer par une "family day" qui ne changera rien et n'apportera rien, semble surréaliste.
@ Pascale: merci pour ton avis. Finalement, on semble toutes (à une ou deux exception près, mais mille mercis d'avoir donné aussi vos avis :) ) pour emmener nos enfants quelques minutes à notre gré de façon ponctuelle au travail, mais contre le concept de cette journée imposée, et de surcroît nous aimerions que l'OPE s'occupe des vrais sujets de préoccupations des pères et des mères au travail...
Bon week-end à toutes et merci pour vos nombreux commentaires !

Maelle

Tiens, c'est marrant, ça me rappel que qd mon frère avait 3/ 4 ans, ma mère est passée voir mon père a son boulot (il était vendeur dans une enseigne "agitateur de curiosité")Quand le chef de mon père est passé, mon frère lui a donné des coups de pieds en criant "va t'en méchant, va t'en".

Je suis ok, c'est une idée pourrie. Mieux vaut le bon vieux stage en entreprise (dans la boite de son choix!), au collège, pour se faire une idée de ce qui nous attends

Daph

Marlène, j'ai ADORE ce post et tous les commentaires qui ont suivi!!!! Ton blog est réellement nécessaire et est une vraie source de partage.
Un grand MERCI!

Isabelle Liniere

c'est une blague ou quoi ? je ne me vois pas au travail avec mes garçons. il y aurait certainement plein d'animations mais peu de travail effectif. Mais depuis 1 an je travaille chez moi et c'est egalement difficile mais pas impossible surtout quand j'ai les clients au téléphone. Amenager les horaires pour les mamans qui travaillent, oui mais emmener les enfants sur le lieu de travail, non .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

 

Madame figaro

 

 

Marleneschiappafrance21

Marleneschiappafrance22

 

Revoir le passage sur Maman travaille dans les 5 dernières minutes, au 13h de France 2, Elise Lucet: -> ici

 

 

Pp4hsELLE

 

Pp4hsmelissatheuriau

 

PP4HSdedicace

 

PP4HSparents

NOUVEAU

Le Guide de Grossesse de Maman travaille

Semaine par semaine, toutes les infos

et tous les conseils pour vivre

une grossesse active & heureuse !

Guide grossesse maman travaille