Dans les coulisses des Etats généraux de la Femme ELLE
Laetitia Rimbert, 29 ans, 3 enfants, créatrice d'une petite entreprise de secrétariat

Micro-trottoir aux Etats généraux de la femme

Egf elle

Alors que j'ai partagé mes impressions minute par minute sur Facebook comme promis, je vous propose de découvrir celles des autres aujourd'hui sur Maman Travaille. Un micro-trottoir objectif de cette journée du 7 mai à Sciences Po, journée organisée par ELLE dans le cadre des désormais fameux Etats Généraux de la femme. Si vous désirez rajouter vos propres impressions, n'hésitez pas. Merci à Rachel, Nadia et Nadia qui m'ont également fait part des leurs. En vrac...

" Quel plaisir d'être ici !"
" Que Fillon se déplace, que Woerth vienne, que Simone Veil vienne... c'est une reconnaissance. Bravo à ELLE d'avoir permis ça"
"Je ne me reconnais pas... On nous parle de femmes lettrées, riches, de pouvoir, ou au contraire de femmes mutilées. La madame tout le monde qui galère avec deux gosses, un mari bedonnant mais sympa et dont la préoccupation, c'est acheter des haricots pas chers, je ne l'ai pas vue ici..."
" Les politiques sont venus servir leur soupe, ils ne font rien ou presque depuis des centaines d'années, je n'ai pas cru un mot de leurs discours à tous autant qu'ils sont. Inviter des hommes politiques c'est un peu dire: on a besoin de la validation des hommes"
" Une journée magique. Voir toutes ces femmes de bonnes volontés, dynamiques, réunies ici et solidaires j'en avais les larmes aux yeux."
"En voyant ça, les couches lavables, le défaitisme de certaines, le constat d'échec, je me dis que j'ai raté quelque chose et que mon combat n'a servi à rien"
" Nathalie Rykiel m'a épatée en disant qu'une femme pouvait être aussi dure qu'un homme. Cécile Duflot a dit la même chose ou presque, que les femmes n'étaient pas plus gentilles: je suis d'accord."
" Le film de présentation était très réussi, c'était rigolo de voir ces portraits de femmes..."
" Je suis bien contente de la mise au point qui a été faite sur Elisabeth Badinter. Préciser que la femme nature n'est pas une caricature..."
" J'ai détesté que les politiques s'en prennent à Badinter alors qu'elle a tant fait pour libérer la femme"
" Déçue par la non-interactivité. La salle n'a pas vraiment pu intervenir, juste faire deux trois commentaires mais la parole était surtout donnée à la tribune. Pas vraiment des tables rondes, donc..."
" Les intervenantes à l'exception d'Anne Lauvergeon et des chercheuses étaient hyper autocentrées: mon parti, mon mec, mon enfant,ma circonscription, mon parcours, mon envie... pas un mot pour les autres femmes, pas d'encouragement"
" Ces 24 propositions sont parfaites. je les aurais rédigées moi-même que je n'aurais pas fait mieux."
" Je sors saoulée. L'intervention de la DRH de L'Oréal c'était de la masturbation. Rien n'était fait pour que les femmes dans la salle discutent entre elles, je suis venue seule espérant dialoguer et je n'ai pu parler avec quasiment personne. Je suis repartie comme je suis venue: seule."
" Un grand vent d'espoir. On ne pourra pas dire qu'on ne savait pas."
" De bonnes bases ont été jetées, comme l'a dit une femme dans l'assemblée, à nous de nous en emparer et d'agir au quotidien en allant nous engager."

Etats généraux elle marlène schiappa

NB: vous pouvez lire mon texte sur le sujet dans le numéro de ELLE de cette semaine.

A lire aussi:

Les Nouvelles News analyse les promesses politiques

Olympe décrypte l'intervention huée de L'Oréal

Mes collègues du Bondy Blog enthousiasmées par les débats

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Karin

ça ressemble au forum des femmes 3000 à Deauville...Avec la mer en moins :-)

Aurèle

je n'ai pas pu venir parce que je travaillais.. de bonns choses ont été dites si j'en crois les blogs mais un vendredi ce n'st pas le meilleur jour pour ça..

Une autre Claire

Je remarque que les autres Blog ont aussi leur lots de débats débordant sur le sujet... Les gens cherche vraiment tous les pretextes pour déverser leur mauvaise humeur... courage Marlène !
Et au fait, t'as rencontré Atomic Anne, Marlène !?

Marlène (Maman Travaille)

@ Karin: et ça, ça fait une grosse différence ;) on se voit demain soir ? tu arrives à Paris vers quelle heure ?
@ Aurèle: oui c'est vrai qu'il fallait du coup prendre sa journée - ou demi journée et c'est peut-être pour ça que certaines ont trouvé que les femmes présentes étaient surtout "csp+". mais un samedi ça aurait posé d'autres soucis...
@ Une autre Claire: oui, c'est comme ça :) ne t'inquiète pas j'en ai vu d'autres, comme dit Anatole France "J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence" et comme dirait mon père: "De minimis non curat praetor", laissons les rageux rager et continuons ce que nous faisons !

Marlène (Maman Travaille)

( ATOMIC Anne oui de loin mais elle m'a beaucoup plu ! j'avais des a priori sur son compte qui se sont envolés...)

Céline L-A

Pour avoir suivi sur Internet les 2 tables rondes de la matinée, j'ai notamment trouvé que les débats manquaient d'interactivité avec la salle.

Marlène (Maman Travaille)

@ Céline LA: oui c'est vrai, plusieurs femmes ont rouspété à ce sujet. D'ailleurs les quelques unes qui ont pris la parole ont plus fait des "commentaires" que réellement "posé des questions" tu ne trouves pas ?
Cela dit pour leur défense, l'interactivité avait lieu lors des "vraies" tables rondes, celle-ci étant plutôt une journée de restitution.

Céline L-A

C'est la réflexion que je me suis en faite "en live", et c'est dommage pour celles qui avaient une question à poser.
Je suis aussi d'accord avec la remarque sur la représentation des cas "extrêmes" (CSP + ou femmes limite en précarité), je trouve qu'on a peu parlé des femmes de la classe moyenne.
Pour info : je viens encore d'essuyer un refus professionnel, dû cette fois-ci à mes 2 enfants, qui créent des contraintes horaires problématiques pour l'entreprise...

Marlène (Maman Travaille)

C'est incroyable ! Une entreprise connue ?

Céline L-A

Une banque... Mais bon comme c'est pour de l'intérim, on peut tout se permettre. Peut-être aussi suis-je trop susceptible et exigeante...:)

olympe

j'ai parlé de la partie applaudie de l'Oréal pas de la partie huée parceque je n'ai pas compris la réaction de la salle

Marlène (Maman Travaille)

@ Olympe: c'est le coup du "elle arrive à 8h, elle part à 18h30 et elle retravaille de chez elle..." présenté comme un super avantage (je pense que pour la majorité d'entre elles ça semble du foutage de gueule) suivi de "mais elle est cadre" (sous entendu l'assemblée est constitué de pauvres employées, dixit une voisine d'amphi)
je pense qu'il y a aussi le côté "on applique la loi vive nous" qui a un peu agacé (mais du coup on n'a pas compris les huées / applaudissements de la même façon toi et moi :)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)