5 questions sur les Mompreneurs à... Céline Fénie
5 activités pénibles de free-lance

Retour au travail après une pause, mode d'emploi

Mélissa theuriau maman travaille

Votre congé maternité, votre congé parental, votre chômage, votre période de télétravail... s'achève. Pour vous aussi c'est la rentrée, et pas n'importe laquelle: la rentrée active. Maman Travaille vous dit comment ne pas rater le coche...

Mettez votre réveil quelques jours avant. Oui, on sait, vous avez l'habitude d'être réveillée aux aurores (qui a dit aux horreurs ?) par votre délicieux bambin... mais entre un réveil câlin et un réveil matin, il y a un monde. Plutôt qu'un "tuuut tut" ou France Info ("Bonjour, c'est la crise, Sarkozy est impopulaire, le monde hait la France et vous partirez à la retraite à 97 ans 1/2") privilégiez une musique douce, comme du classique ou une variété qui va bien. Alternative: le réveil lumineux qui imite la lumière du jour. Ainsi, le réveil du jour J ne sera pas trop difficile.

 

Informez-vous. Depuis quelques semaines, mois ou années, vous n'avez pas mis les pieds au travail. Les choses ont sans doute changé. Moi par exemple, la dernière fois que j'avais un job salarié, Facebook n'existait pas. Impossible de dire s'il est dans les moeurs des employeurs de laisser leurs salariés réseauter ou s'il va falloir se cacher (coucou patron !) Outre les habitus, renseignez-vous sur l'actualité de votre secteur: lisez la presse ou les sites spécialisés.

Rencontrez vos collègues. Si vous revenez après un congé mat' ou un congé parental, certains de vos ex-collègues sont peut-être toujours là. Proposez-leur de déjeuner avec eux quelques jours avant pour reprendre contact. " J'invite toujours les membres de mon équipe de retour de congé mat' à déjeuner une semaine avant, je leur présente les nouveaux. Cette transition informelle met à l'aise" raconte Silvia, responsable achats dans une PME française.

N'en faites pas trop. C'est votre retour, vous voulez monter que vous êtes dans "le mood". Alors, vous restez au bureau jusqu'à 20h58, vous dites oui à tout, vous prenez les appels de votre patronne et vous faites même un brin de ménage en partant. Stop ! "C'est le meilleur moyen de finir en burn out" affirme Marie-Amélie Legat, coach auprès des femmes expatriées. Pour elle, il faut au contraire dès le départ imposer ses conditions: je travaille bien, je suis joignable à toute heure par téléphone, mais je ne reste pas tard. Le tout étant bien sûr de trouver un équilibre entre deux situations extrêmes.

Et vous, comment avez-vous préparé votre retour au travail ?

 

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Une autre Claire

Hahaha, j'aime beaucoup ton annonce France Info, heureuse de ne pas l'entendre !! Ma question est un peu hors-sujet, désolée, mais que fait une coach auprès des femmes expatriées, tu peux nous en dire plus ? merci Marlène

christine

intéressant, je viendrai relire cet article dans quelques semaines! encore des bons conseils, merci maman travaille!

carine

mon retour a été une catastrophe, en plus j'ai du changer de région, ça m'a coûté une fortune, j'ai perdu mon poste, ai été rétrogradée....

8 mois après, je sors la tête de l'eau mais ça ne donne pas envie de recommencer (et encore, ce n'était que le congé maternité+ congés+ couches patho, 21 semaines en tout).

Nathinphoenix

Ouais, je ne suis pas certaine (pour le conseil de Marie-Amelie Legat) que tou(te)s les salarie(e)s, de retour dans le monde professionnel, soient en mesure de "dicter" leurs conditions. D'expérience on nous demande plutôt de faire profil bas.

Sinon un autre conseil que je donnais aux personnes qui reprenait après une longue absence, ou un arrêt professionnel c'est de faire le parcours maison, arrêt (nounou ou école ou boulangerie pour le petit chausson aux pommes), lieu de travail, aller et retour a différentes heures pour tester le temps. 10 minutes plus tôt ou plus tard peuvent faire, a l'arrivée, une grosse différence !


Marie Christine Roussel

Je suis en plein dedans après une interruption de 2 ans(mutation de Monsieur en province et congé parental).
Eh bien, C'est HARD...trouver du boulot en Province, Mission(quasi impossible).....J en 'ai des retours positifs que d'employeurs potentiels à Paris......et je sens que je vais craquer (je viens d'avoir un rdv pour ne propostion très alléchante financièrement )..mais bon, je me contenterai de craquer dans mes rêves car avec 2 enfants en bas âge, c'est encore mission impossible....
J'ai l'impression que le congé parental fait fuir les employeurs potentiels..je me sens complètement obsolète....
Bon, ma démarche n'a commencé que depuis début septembre...donc je garde espoir...
A côté de ça, j'ai (encore) repris des études, créé mon auto-entreprise et je passe mon permis...ça m'occupe.
(Et, ce n'est pa s le sujet, je le sias bien mais ça me titille...mon grand-père maternel a travaillé jusqu'à ses 90 ans...directeur de son école privée qu'il a créée à son retour d e la guerre en Afrique..il est mort de sa belle mort à 90 ans...à méditer...:-) )

Céline L-A

Effectivement, bons conseils. Dans mon cas, revenir avec envie au travail aide à appréhender le retour de manière positive. Ayant repris par une mission d'intérim sans possibilité d'heures supp, je ne suis pas concernée par "n'en faites pas trop", mais ce point est véridique! Et coïncidence, j'ai acheté le réveil-lampe naturelle :)

nusset

Ca fait 5 ans que j'ai démissionné de mon précédent poste pour rejoindre ma moitié dans le sud de la France. Puis je l'ai suivi dans ses mutations, fait deux enfants et maintenant que la plus petite a 2 ans, j'envisage de remettre le pied à l'étrier en tant qu'ingénieur mais aprés un arrêt de 5 ans, c difficile et je me rends compte que ça va être dur-dur.
Question: c quoi ce réveil-lumineux qui imite la lumière du jour, quelle marque, où le trouver? faut bien commencer par kekchose pour se remettre dans le rythme alors autant commencer tout doux..

Soluna

Je suis plutôt d'accord sur le fait de montrer qu'on est une working-girl tout en faisant respecter ses horaires. Tant qu'on fait son boulot à fond pendant les horaires du contrat, avec conscience pro et qu'on reste organisée, l'employeur ne peut être que satisfait.
Avec la garde d'enfants, on est également souvent employeur avec la nounou de notre petit loup qui a aussi ses propres contraintes, parfois garder d'autres enfants...avec d'autres horaires pour les parents. C'est donc toujours mieux de faire respecter les conditions de chacun des parties pour pas se retrouver en citron compressée à gérer boulot, nounou, vie perso et être lessivée après une reprise de travail. Toutes les entreprises ne sont pas compréhensives mais le bien-être du salarié est aussi important pour sa productivité. J'avoue que dès le départ, j'ai annoncé la couleur auprès de mon boss et pour un nouveau taf! après un congé parental! elle est très contente de mon travail et reste compréhensive quand je dois respecter l'horaire de départ du soir pour aller chercher ma puce.
Si l'entreprise met la pression, je me poserai la question à savoir si la boîte est toujours faite pour moi et répond à mes attentes. La petite famille a besoin aussi de retrouver une maman en forme et disponible, surtout après une journée déjà bien chargée.
Enfin bref, c'est sûr que ce sera toujours la complexité de la femme active et maman, être au top sur tous les plans...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.