Conférence Maman travaille / Vidéo / Aude de Thuin : "J'ai réussi ma vie en allant au-delà de tous mes doutes"
Audrey Ghozael de Women Tomorrow: "Beaucoup nous envient le modèle français !

Jérôme Ballarin : « L’homme est l’avenir professionnel de la femme »

Notre journaliste Rose Villeneuve, rédactrice-en-chef adjointe de 1001femmes.info a interviewé les intervenants de la Conférence Maman travaille du jeudi 9 février dernier juste après leur participation, pour écouter leurs impressions et leur analyse de la conciliation vie privée / vie professionnelle. Aujourd'hui, Jérôme Ballarin, Président de l’Observatoire de la parentalité en entreprise qui développe et anime un réseau d'acteurs impliqués dans le domaine de la parentalité en entreprise et de la recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Il intervenait à la table ronde « Les politiques de conciliation qui fonctionnent ».

  Jerome-ballarin(crédit photo : Fantaisie urbaineAssociation Maman travaille)

 

Quelles sont aujourd’hui les difficultés pour concilier vie professionnelle et vie familiale ?

Elles sont nombreuses et à tous les âges d’un enfant puisque 4 futures mamans sur 10 nous disent être stressées à l’idée d’annoncer leur grossesse à leurs managers. Cela commence donc avant la naissance de l’enfant - pour les pères également - car nous préconisons dans le rapport que j’ai remis à la Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, d’impliquer les pères dès le plus jeune âge en leurs permettant d’assister aux examens prénataux, aux séances de préparation à l’accouchement, aux formations en général au rôle de parents… Ensuite ce sont des difficultés d’organisation du temps, de garde et lorsque les enfants sont scolarisés des soucis en relation avec les devoirs, l’école et à l’adolescence des problèmes d’identité, d’entrée à l’âge adulte. L’Observatoire de la parentalité en entreprise a pour mission de sensibiliser l’ensemble des acteurs de la société française sur ces sujets fondamentaux : l’égalité hommes-femmes pour le mieux vivre en entreprise, l’éducation des enfants… Pour nous, ce sont des sujets de développement durable et nous souhaitons, en particulier, sensibiliser les employeurs : pour les inciter à mettre en place des services de type crèche d’entreprise, des soutiens financiers, des mutuelles avantageuse pour les familles, une compensation pour la perte de salaire des hommes qui prennent leur congés de paternité… ou à réfléchir sur des sujets d’organisation du travail : le télétravail, éviter les réunions tôt le matin ou tard le soir… Et puis également la formation des managers d’équipe pour qu’ils prennent en compte ces problématiques afin de respecter la vie personnelle et familiale de leurs collaborateurs. Nous communiquons auprès des dirigeants d’entreprises sur le fait que ces mesures peuvent être un levier de performances car quand quelqu’un est bien dans sa vie familiale, il est forcément plus contributif pour l’entreprise.

 

Tenter d’équilibrer travail et famille est-ce un problème purement féminin ou est-ce qu’il a tendance à devenir masculin ?

Oui, bien évidemment je pense que l’homme est l’avenir professionnel de la femme et qu’il faut absolument impliquer les hommes. Dans les jeunes générations, il y a cette envie d’être davantage impliqué dans la vie familiale et domestique. Dans le rapport que j’ai remis à Claude Greff - Secrétaire d’Etat chargée de la Famille - je présente 12 témoignages d’hommes qui font bouger les lignes : issus de grands groupes comme PPR, Areva ou Orange ; ou de PME mais également du milieu associatif voire des employés de collectivités territoriales comme le Conseil Général du Finistère… On constate que plus en plus d’hommes font bouger un peu les modèles culturels et s’impliquent. Ils prennent un 4/5ème pour s’occuper de leurs enfants, un congé parental ou adoptent le télétravail 1 ou 2 journées par semaine.

 

Quelles seraient les mesures à mettre en place dans les entreprises ?

Dans mon rapport, je propose 10 bonnes pratiques : les 4 premières portent sur des changements culturels comme l’évolution des stéréotypes de genre qui touchent aussi les hommes dont on se moque quand ils sont trop impliqués dans la vie familiale, le présentéisme car en France il y a un vrai frein qui pénalise les femmes et les hommes aussi. 4 autres qui abordent des sujets d’organisation du travail : le congé paternité, les horaires flexibles, le télétravail, des formes d’organisation qui ne sont pas genrées et donc pas attachées à des stéréotypes comme le temps partiel qui reste associé aux femmes. Et les 2 dernières bonnes pratiques sont sur la formation des managers et l’implication des dirigeants en leur expliquant qu’il y a un lien entre mixité et performance économique. Finalement, c’est un plan d’actions en 10 points pour impliquer les hommes en faveur de la parentalité et de l’égalité professionnelle.

 

Interview de Rose Villeneuve pour l'association Maman travaille.

Ça vous intéresse aussi :

Interview Benjamin Buhot

Blandine Métayer "Je suis Top !"

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Philippe

Tout à fait d'accord, c'est encore inattendu d'un homme de partir tôt pour aller chercher ses enfants ... il reste du chemin à faire !

carine

enfin un homme bien! complètement d'accord.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)