Femmes, si vous osiez... le monde s'en porterait mieux ! d'Aude de Thuin
Marine Le Pen répond à Maman travaille à la journée PrésidentiELLE / Sciences Po

Anne-Cécile Sarfati : "Il y a beaucoup d’incompréhensions mutuelles entre le monde du travail et les femmes. "

Notre journaliste Rose Villeneuve, rédactrice-en-chef adjointe de 1001femmes.info a interviewé les intervenants de la Conférence Maman travaille juste après leur participation, pour écouter leurs impressions et leur analyse de la conciliation vie privée / vie professionnelle. Aujourd'hui, Anne-Cécile Sarfati, Rédactrice en chef adjointe du magazine ELLE et auteure de « Etre femme au travail » (Ed. Odile Jacob). Le 9 février dernier, elle participait à la table ronde « Les politiques de conciliation qui fonctionnent ».

Anne-cécile-sarfati(crédit photo : Fantaisie urbaineAssociation Maman travaille)

Quelle est la plus grande difficulté d’être femme au travail ?

La plus grande difficulté d’être femme au travail quand on a des enfants c’est d’évoluer dans un univers professionnel qui n’est pas suffisamment adapté aux femmes, qui ne prend pas assez en considération les contraintes que l’on a par ailleurs dans la famille avec les enfants. Cet univers fonctionne comme s’il n’y avait rien d’autre que le travail dans la vie avec des réunions tôt le matin ou tard le soir, pas de compréhension par rapport à un enfant malade, la difficulté de refaire sa place après un congé de maternité ou celle des petits bobos au début de la  grossesse quand on travaille et qu’on peut être éventuellement un peu fragilisée. Certaines entreprises sont assez modèles mais il y en a peu. C’est difficile ce contraste entre le rôle de maman qui est un rôle social super important et indispensable pour assurer le renouvellement des générations et payer nos retraites et le fait d’être mal vu en entreprise quand on est enceinte, quand on revient de congé maternité ou lorsque l’on a des enfants en bas âge car le soupçon pèse sur nous d’éventuelles absences, de moindre efficacité… Il y a un décalage entre ce que le monde du travail attend et ce qu’on peut lui donner mais aussi sur ce que le monde du travail croit qu’il ne peut plus attendre : quand on est une jeune mère au travail pèse sur nous le soupçon d’indisponibilité, d’une diminution de notre implication dans le travail… ce qui n’est pas forcément une réalité.

D’où vous est venue cette envie de faire ce livre ?

Les chiffres qui sont impitoyables : les femmes sont plus diplômées que les hommes au niveau européen et elles gagnent presque 30 % de moins que les hommes, plus on monte dans la hiérarchie de l’entreprise et moins on retrouve de femmes. J’ai voulu faire un livre pour donner des techniques, des conseils de plus de 60 experts : DRH, coachs, psys, spécialistes de la carrière au féminin… Malgré les difficultés nous avons quand même une petite marge de manœuvre individuelle et toutes les femmes n’en vont pas au bout. Il y a beaucoup d’incompréhensions mutuelles entre le monde du travail et les femmes, l’idée est de donner des clés de compréhension et d’actions sans négliger les difficultés qui existent bel et bien.

Vous pensez qu’aujourd’hui ce sont aux entreprises de s’adapter ?

Les entreprises ont une révolution à faire, c’est incontestable. La société toute entière a une révolution à faire dans les mentalités : les hommes doivent prendre davantage de place dans la parentalité, la société doit arrêter de regarder ceux qui s’occupent de leurs enfants comme des extraterrestres. Les femmes ont une petite marge de manœuvre individuelle, qu’elles n’ont pas forcément toujours utilisée et qu’elles peuvent utiliser. Ca ne changera pas forcément tout mais dans le monde du travail il y a des règles non écrites que les femmes ne connaissent pas et qu’elles découvrent souvent en se prenant des murs. Je les donne dans le livre car les hommes connaissent spontanément ces règles conçues par les hommes pour les hommes, elles sont très culturelles pour eux depuis des générations et des générations. Comme les femmes ne travaillent pas majoritairement depuis longtemps, elles ne les connaissent pas et aucune grande école ou faculté ne vous les apprend.

Comment arrive-t-on à concilier travail et famille, avez-vous des conseils ?

Soyez moins bonne élève, je veux dire par là moins perfectionniste au boulot : faites un peu moins bien votre travail tout en le gardant pour récupérer du temps et faire votre promo au boulot. Tissez les bonnes relations à l’intérieur de l’entreprise et à l’extérieur, ça vous rafraîchira et surtout ce sera très utile. Passez un peu plus de temps à faire savoir ce que vous faîtes sinon personne ne va le deviner car des petits malins pourraient s’arroger à vos résultats. Ne prenez pas les choses de façon trop personnelle : sur ce point les hommes sont un peu plus joueur que nous, ils se plantent puis se relèvent comme dans une compétition sportive ; nous on est malade, mortifiée pendant une semaine à se demander comment remonter la pente. Le monde du travail n’est pas parfait on y fait des erreurs et puis on se remonte les manches, on recommence et on y retourne ; dédramatisez un peu vos difficultés. Ne renoncez jamais à votre vie personnelle, elle est ce qui a de plus important donc soyez bien clair avec les priorités. Les femmes qui ont réussi et vieilli vous disent toujours qu’à la fin de la vie ce n’est pas la carrière qu’on a eu qui importe, mais la famille qu’on a construit, les réseaux d’amis qu’on a, la vie personnelle quoi. Et puis ne vous découragez pas trop avec les enfants, ils grandissent bien plus vite qu’on ne le pense.

Ça vous intéresse aussi :

"L'homme est l'avenir professionnel de la femme"

"Ce qui est moteur aujourd'hui, c'est cette capacité des femmes à combiner tous les rôles"

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Segolene

Merci pour cette interview. Son livre est vraiment bien. Il devrait être une lecture obligatoire pour toute jeune femme fraichement diplômée entrant (ou essayant d’entrer) dans le marché du travail. Il offre des pistes pragmatiques pour comprendre les codes de l’entreprise et réussir à négocier les obstacles. C’est une super ressource.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.