Previous month:
septembre 2012
Next month:
novembre 2012

octobre 2012

"Mon enfant vit chez ma soeur..."

Situation originale, mais pas si rare que ça: son enfant vit chez sa soeur. Pauline a accepté de répondre à Maman travaille pour nous raconter son histoire et ce qui l'a poussée à prendre cette décision difficile, parfois douloureuse, mais salvatrice.

"Quand j'attendais Louis, j'étais loin de soupçonner que je ne vivrais pas longtemps avec lui... Pour moi, une mère et son fils vivent ensemble, point final. Ses premières années se sont passées sans encombre, aucun souci majeur à signaler jusqu'à l'âge de 5 ans." se souvient Pauline. A 5 ans, Louis rencontre Hugo, un camarade de sa classe de grande section. Hugo est un enfant agité, d'après Pauline, qui entraîne Louis dans de multiples bêtises. Louis se met à voler des goûters, à donner des coups de pieds aux autres efants, et on indique toujours à Pauline qu'il s'est "laissé entraîner" par Hugo. Rendez-vous avec les parents, avec l'enseignante, rien n'y fait. A la maison aussi, son comportement se fait de plus en plus violent. "Parfois, il donnait des coups de pieds à sa petite soeur de 15 mois"... se souvient Pauline.

Après une visite chez un pédopsy, Pauline se remet en question: son fils serait violent à cause d'elle, parce qu'elle aurait un comportement trop angoissé et trop fusionnel vis-à-vis de son fils. "Un coup de massue pour moi qui pensais être une très bonne mère ! J'ai pleuré pendant des jours entiers..." A la fin de l'année scolaire, Pauline et son mari décident que Louis n'ira pas dans son école de secteur. Ils veulent à tout prix éviter le petit Hugo et inscrivent Louis dans une école Montessori, où ils pensent qu'il aura plus de liberté et moins d'occasions de se montrer violent.

"Je pensais que tout se passait bien jusqu'à ce que, à un conseil d'école, une déléguée des parents demande ce qu'il était prévu pour le petit garçon violent, qui mordait et donnait des coups de pieds.. c'était mon fils ! J'aurais voulu rentrer sous terre." raconte Pauline, des trémolos dans la voix. "Nous sommes retournés voir le pédopsy, sans mon mari qui était trop pris par son travail... et ça a commencé par un clash, le pédopsy m'a reproché d'être venue en séance avec ma fille de 2 ans, mais qu'est-ce que je pouvais faire d'autre, sans mari disponible et sans baby sitter, sans famille dans le coin ? J'avais toujours l'impression d'avoir tout faux."

 

Lire la suite ""Mon enfant vit chez ma soeur..."" »


Beaux-Parents.fr et Maman travaille vous proposent une soirée "Belle-Maman travaille" ! Save the date...

Belle maman travailleVous avez rencontré le Prince Charmant.

Seulement voilà, il a déjà eu beaucoup d'enfants.

Et comme vous êtes sympa, vous aidez le Prince Charmant à aller chercher ses enfants chez la nounou, vous l'accompagnez chez Aubert choisir un trotteur, vous regardez vos pieds quand il passe un savon à la grande qui a encore eu 2 en maths, vous posez les vacances scolaires parce que vous voulez partir avec Prince Charmant, qui veut partir avec ses enfants, et parfois même vous devez gérer à la fois les siens et les votres, tout en travaillant !

Bienvenue dans la vie des belles-mamans actives...

 

Sabinet Coulon, la pétillante fondatrice du site Beaux-Parents.fr, a décidé de faire entendre la voix de ces beaux-parents. Pendant cette soirée, nous parlerons de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale du point de vue des parents divorcés... Alors, si vous êtes:

- La nouvelle copine de papa

- Une belle-mère expérimentée

- L'ex du nouveau mec de la nouvelle copine de papa

- Une mère séparée, divorcée, célibataire...

- Un couple avec chacun des enfants

- Une future divorcée

- Un papa solo, une maman solo...

- Une ex-belle-mère

- Une mère active qui flippe à l'idée d'un divorce

- Une super gentille belle-mère

- Un (grand) enfant de parents divorcés...

 

Lire la suite "Beaux-Parents.fr et Maman travaille vous proposent une soirée "Belle-Maman travaille" ! Save the date..." »


Vacances de la Toussaint: 13 idées de sorties, d'ateliers, d'occupation pour les enfants à Paris, chez vous, et ailleurs...

Vous avez miraculeusement, vous ou votre conjoint, réussi à arracher quelques jours de vacances pendant les 15 jours de la Toussaint... soit. Maintenant, vous vous demandez surtout comment vous allez bien pouvoir occuper vos garnements avec 1/ pas de soleil, 2/ pas beaucoup (voire pas du tout) d'argent, 3/ pas trop le temps de chercher, en fait. Pas de panique, Maman travaille a déniché pour vous 13 idées d'occupation, des expos aux musées, en passant par les ateliers ludo-éducatifs ou les sorties en famille, à Paris, Lyon, Rennes, Macon, Marseille... N'hésitez pas à partager, vous aussi, vos bons plans pour ces vacances !

 

1/ Expo Django

Django
A Paris, l'expo consacrée à Django Reinhardt à la Cité de la Musique dans le 1çème arrondissement prévoit des activités culturelles pour les enfants: le mini site Le Voyage de Django permet aux enfants de revivre sa vie en 8 étapes, et de participer à des mini quizz... Idéal pour visiter le tout en famille, chacun y trouve son compte.

Lire la suite "Vacances de la Toussaint: 13 idées de sorties, d'ateliers, d'occupation pour les enfants à Paris, chez vous, et ailleurs..." »


Mon enfant pleure le matin quand je le dépose: que faire ? 12 pistes de solutions testées et approuvées

Bebe pleure maman travaille

Vous avez un ou plusieurs enfant/s, un ou plusieurs travail/aux, en conséquence de quoi vous déposez votre chérubin à l'école, chez la nounou ou à la crèche chaque matin pour vous rendre au turbin (ça rime). Mais voilà, vous avez un gros problème: votre enfant pleure. Que faire ? Maman travaille a posé la question... et trouvé des réponses.

La scène: vous, plus ou mons habillée, une seule jambe épilée et un soeul oeil maquillé, avez réussi à vous préparer dans les délais qui vous étaient impartis. Vous avez encore le générique de "Dino Train" dans la tête, et vous pensez enchaîner directement avec un brief sur les rétrocommissions de l'après-loi Sapin quand, ô surprise, comme hier, avant-hier, avant-avant-hier et tous les autres jours, votre enfant se met pleurer.

Il pleure, donc, crie, s'accroche à vous, vous dites quelque chose de stupide comme "il est déjà 8 h14 mon lapin", la maîtresse / les assistantes maternelles / les parents vous regardent de travers et murmurent des choses à l'oreille de leur enfant en vous montrant du doigt, votre enfant se tape la tête sur un muret ou sur le sol, rampe vers vous, crie "maman... maman..." (ou "mmmmmm" s'il ne parle pas encore) fait une bouche à l'envers, vous le reprenez dans vos bras, vous avez aussi les larmes aux yeux et à 8 heures 50, la directrice vous arrache le bébé des bras, vous met dehors à coups de pieds et vous allez pleurer en cachette dans le local à poussettes. (Non, ce n'est pas du vécu).

Alors comment régler ce problème ? D'où viennent ces pleurs ? Une fois la cause trouvée, il sera plus facile d'agir sur sa conséquence. Est-ce que votre enfant est malheureux ? On l'embête à l'école ? Il est épuisé ? Dans "Le pédopsy de poche", Stéphane Clerget émet l'hypothèse que l'enfant pleurerait pour rassurer une mère trop fusionnelle, pour lui dire "mais non maman, je n'ai pas envie de te quitter ne t'inquète pas". Bien sûr, il peut y avoir dix mille autres raisons, que nous allons explorer...

Lire la suite "Mon enfant pleure le matin quand je le dépose: que faire ? 12 pistes de solutions testées et approuvées" »