Congé maternité: comment le prolonger ?
Mon enfant pleure le matin quand je le dépose: que faire ? 12 pistes de solutions testées et approuvées

Vacances de la Toussaint: qui va garder les enfants ?

Vacances enfants

Les vacances scolaires allongées sont arrivées, la nourrice a déposé ses semaines de congés conventionnels et même la voisine, celle que vous considérez comme votre plan B, voire C ou D, pour la journée, est actuellement en trikini à Bali. Et vous ? Vous, vous avez péniblement obtenu 2 demi-jours de congés (non payés) au bureau. Et vous vous demandez bien qui va pouvoir garder les enfants... Les membres de Maman travaille nous ont raconté comment elles s'organisaient:


Marie: " Mes deux enfants de 5 et 8 ans iront au centre aéré toutes les vacances !"

A partir de 3 ans en général, le centre aéré accueille les enfants scolarisés dans l’enceinte de l’école ou dans celle d’un établissement proche. « Les activités sont variées : équitation, visites, loisirs créatifs… les enfants s’amusent ! » affirme Céline, professeur des écoles. Les enfants sont encadrés par des animateurs, des éducateurs sportifs ou des enseignants, selon le lieu et la capacité d’accueil. Les inscriptions se font peu avant les vacances auprès de la mairie, bien souvent il est difficile de rajouter son enfant au dernier moment. Le tarif est variable : certaines mairies offrent presque le service, d’autres se cadrent sur le tarif horaire défini par le quotient familial de la CAF, d’autres garderies privées explosent le budget.



Paola: " On a échangé nos enfants !"

Pendant ses vacances, vous envoyez votre bambin 15 jours chez votre meilleure amie dans le Sud. Quand celle-ci sera au travail et vous en congés, elle vous confiera à son tour son petit. C’est gratuit et très simple, mais attention : il faut être certaines d’avoir le même type d’éducation, sous peine de gros clash amical.

Stéphanie: " Vive les jolies colonies de vacances..."

« Je meurs de trouille à chaque fois, mais il revient tellement heureux, et au moins ça lui permet de partie ! » nous dit Aurore, maman d’un garçon de 9 ans. Elle travaille dans la restauration et il est impensable qu’elle prenne des vacances en pleine « saison ». Comme elle, Stéphanie a opté pour la solution "colo" dont les enfants reviennent visiblement ravis chaque année. Vous vous demandez s’il ne va pas avoir un accident de car, de kayak, une peine de cœur, être rejeté, mal manger, tomber malade… mais une fois ces angoisses rassurées par le petit coup de fil quotidien, tout ira bien. Vérifiez tout de même avant le sérieux des organisateurs : taux d’enfants / animateurs, propreté des lieus, sérieux, habilitation du Ministère, etc.

Clara: " Merci les grands-parents..."

« Tous les ans, mes cinq petits enfants se retrouvent pour trois semaines dans ma maison de Normandie. J’ai hâte ! » Elisabeth est une mamie dynamique et adepte des gardes d’enfants impromptus. Pour elle, ça va au-delà de la garde, ce sont des souvenirs et des rituels qui aident les enfants à se construire. L’intérêt ? c’est gratuit et (a priori) vos enfants sont en sécurité. L’inconvénient ? Les risques de prises de bec avec Belle-Maman si elle et vous avez des visions opposées de la bonne éducation (« Tu rends compte, elle lui a donné des fraises… ») Evidemment, dans un studio sous les toits ou avec une Mémé trop âgée, c’est impossible. Clara aussi opte pour la solution "papi-mamie" !

Mylène: " Avec leur papa !"

Chez Mylène, la maman travaille pendant que le papa pose ses congés. "Chez nous, je suis en 4/5ème et m'occupe de nos enfants de 4 ans et 1 an tous les mercredis... En échange, le papa pose toutes les vacances scolaires pour les garder."

Les fausses bonnes idées: les enfants au bureau (argumentaire déjà développé ici pour celles que ça intéresse) les petits enfants tous seuls à la maison, la garde partagée entre des enfants d'âges trop différents (le petit de 4 mois fait la sieste pendant que le grand de 11 ans s'ennuie ferme)...

Bonnes "vacances"...

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ma'

Tiens, on en parlait ce matin avec ma boulangère :-) C'est toujours un casse-tête... Ici ce sera un mix : nounou pendant 2 jours (aie le budget !), Papa puis Maman sur le reste de la semaine, et enfin une grosse semaine chez les grands-parents, tous les droits ou presque, des activités sympas à tour de bras, de l'amusement, des moments qu'ils redemandent ! Mais c'est sûr que sans les grands-parents, ce serait rudement plus difficile, je n'en finis pas de les remercier pour leur disponibilité (et eux, me remercient de leur laisser s'occuper des enfants ! )...

Corinne

Cette année, nous pensions nous servir du centre aéré. Mais patatras petit malade et médicamenté. Adieu centre aéré, bonjour babysitter occasionnelle mais suffisamment digne de confiance pour donner les soins. Avec quelques jours de congés en plus, les 15j de vacances devraient passer vite finalement. Pas une si mauvaise mesure que cela quand on voit l'effet des virus sur les organismes affaiblis par les trop longues journées passées à 28 dans une classe surchauffée!

carine

moi, une semaine de belle-soeur, et une semaine de centre aéré (et je fais le pont au milieu).

Mina

Y'a un truc auquel je pense souvent mais je ne sais pas comment le mettre en place (tjrs dans le même esprit de partage) ce serait de créer un "planning" entre parents d'une même école, d'un même secteur
Je rencontre souvent les mêmes parents, à l'école, aux activités extra-scolaires (gym, musique...), à la garderie para-scolaire
On court tous... on fait parfois les mêmes trajets.... on se dit bonjour timidement mais c'est tout
S'il existait un site où chaque parent pouvait inscrire son emploi du temps, les activités de ses enfants, pour faire du co-voiturage trajet maison/école/sport... du co-piétonnage pour aller à l'école, de la co-garderie gratuite...
de la garde partagée (à tour de rôle) pendant les vacances scolaires, les jours de grève d'école etc... tous ces moments où la simple présence d'un adulte est nécéssaire et relève du casse-tête
Un système de solidarité comme elle existait autrefois entre les familles, les amis, les voisins et que, pour ma part, je n'ai pas dans mon entourage.
Dans une idée d'économie, de système D, de partage de son temps, partage de ses savoirs-faire, de se rendre service histoire d'être moins seuls "ensemble" au lieu d'être seuls "chacun dans son coin

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)