Colos & faits divers
Le 8 mars, je passe ma journée au lit

La vérité sur les profs et autres enseignants

Profs


La vérité sur les profs, c'est qu'aucun cadre du secteur privé n'accepterait un tel salaire (sous le salaire médian de 2015 euros, plafonné en fin de carrière) alors que les profs ont des bac +4, 5, 6, 7, 8, 9 et plus.

La vérité sur les profs, c'est qu'à leur place, si nous devions encadrer 30 enfants de 7 ans toute la journée, (sachant déjà dans quel état on est quand on en garde 2 ou 3 en même temps avec l'aide de Guli ou d'un atelier pâte à sel) beaucoup d'entre nous finiraient avec des aspirines, des somnifères, en HP, en dépression ou en maison de repos.

La vérité sur les profs des écoles, c'est qu'ils ne finissent jamais vraiment à 16 heures 30. Le temps que les parents en retard (nous) arrivent, le temps que les enseignants effacent le tableau, rangent la classe, préparent le tableau du lendemain; et aussi, souvent, aillent au conseil de classe, au conseil d'école, à la réunion de parents, à la réunion qui prépare la réunion de parents, au spectacle de Noël, à la réunion pédagogique...

 

La vérité sur les profs, c'est qu'une fois la journée de classe terminée, ils ont encore des heures de travail: ils doivent corriger les cahiers, préparer la classe du lendemain, remplir les livrets scolaires, écrire les questions du prochain atelier...

La vérité sur les profs, c'est qu'ils ne peuvent pas télétravailler, ils ne peuvent pas téléphoner en disant "coucou, aujourd'hui je prends une demi RTT / j'arriverai en retard / je serai là vers 10 heures"; ils ne peuvent pas surfer sur le net pendant leur temps de travail ou dire aux élèves "Ah ? Ah, deux minutes, mon agent immobilier m'appelle je sors de la classe un bon quart d'heure."

La vérité sur les profs, c'est qu'ils sont soumis à une hiérarchie dantesque, et qu'au moindre faux pas, ce sont 70 parents d'élèves qui leur tombent dessus. La vérité sur les profs, c'est que tout le monde a un avis sur ce qu'il font, ambiance "Ah, monsieur le boulanger, vous utilisez de la levure en poudre ? Hmm, moins j'aurais mis thermostat 7 pour la baguette..."

La vérité sur les profs, c'est qu'avoir la responsabilité de la vie, ni plus ni moins, de 30 gamins 4 jours par semaine pendant 7 heures par jours, ça t'use un homme - ou une femme.

La vérité sur les profs, c'est que c'est un des seuls métiers où tu ne décides pas où tu vas vivre: je connais des couples où l'homme travaille en Seine et Marne et la femme à 500 kilomètres de là, et où les enfants sont dans un entre-deux flottant pendant que les parents s'acquittent de deux loyers faute de postes disponibles.

La vérité sur les profs, c'est que j'ai vu, enfant, ma mère institutrice faire toutes les heures supplémentaires possibles, encadrer les cantines, surveiller les études, finir après 18 heures, se former sur son temps personnel, parce que la vérité sur les profs, c'est que la moindre évolution te demande de repasser des concours, je l'ai vue passer un à un tous les concours jusqu'à devenir directrice du lycée française de Florence, puis proviseur adjointe en France, et elle est à son bureau de 7 heures 30 le matin à 19 heures le soir.

La vérité sur les profs c'est que, pendant ses vacances, ma soeur PE retourne à l'école pour préparer sa classe, a une réunion avec ses collègues, et que son fils doit aller à la garderie car elle n'enseigne pas dans la même école que lui.

La vérité sur les profs, c'est que mon père qui est historien, président d'un institut de recherche sur la laïcité, ancien prof de fac et prof d'histoire géo dans un collège de ZEP de banlieue parisienne, s'acharne à apprendre à des générations d'ados pourquoi l'équipe de foot d'Allemagne a cette composition et passe ses week-end d'été à préparer le brevet des collèges. A tel point que régulièrement, des anciens élèves lui écrivent des lettres poignantes de remerciement.

La vérité sur les profs, c'est que ma grand-mère était institutrice au Maroc et que mon arrière-arrière-arrière-grand-père était instituteur dans son village en Corse, et qu'ils en étaient sûrement fiers, parce qu'enseigner était pour eux le plus beau métier du monde.

La vérité sur les profs, c'est que même si ça me taquine de temps à autre quand j'anime un atelier pédagogique ou quand j'accompagne une sortie scolaire, pour rien au monde je ne voudrais me tuer à la tâche sans aucune reconnaissance de mon ministre, en me faisant insulter par les parents et en gagnant des clopinettes.

La vérité sur les profs, c'est qu'en 3 ans d'école, ma fille a eu 3 super enseignantes, présentes, actives, dynamiques, pros, et que c'est grâce à elles si elle sait lire et écrire, soustraire et additionner, reconnaître un tableau de Matisse et se présenter en Anglais à 5 ans et des poussières.

La vérité sur les profs, c'est que c'est ma prof de français du collège Madame Colonna qui m'a dit que je devrais écrire un livre en lisant mes rédactions à la classe, c'est mon prof de sciences économiques et sociales Monsieur Micot qui m'a encouragée à choisir la socio au bac, c'est ma prof de sciences économiques et sociales dont j'ai oublié le nom qui m'a envoyé une lettre chez moi, en seconde, quand je séchais, pour me dire "vous avez mis sur votre fiche que vous vouliez être journaliste, vous en avez toutes les qualités", c'est mon prof de dessin de 6ème qui avait des cheveux longs et dont j'ai aussi oublié le nom qui m'a donné confiance en moi, c'est Madame Schneider ma maîtresse de CP qui m'a appris à lire avec des phrases et des livres dont je me souviens encore.

La vérité sur les profs, c'est que ce sont des gens qui exercent un métier pénible, difficile, mal valorisé, mal payé, qu'ils le font pour beaucoup par vocation et pour certains par obligation, mais enfin, ils pourraient aussi faire autre chose. La vérité sur les profs, c'est que leur quotidien est très loin des clichés médiatiques, et que beaucoup d'entre nous ne tiendraient pas 3 jours dans leur peau.

Vous pensez que si ? Passez le concours !

 

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Mayre

Cela me fait du bien de lire autre chose que des reproches et critiques: MERCI!

gribouillette

Merci pour cet article! Pour une fois qu'on dit du bien de nous, et qu'on décrit la réalité de notre travail, ça change!!

A diffuser largement à tous ceux qui pensent qu'être prof, c'est la bonne planque...

Leah

Merci.

Leah, fille d'institutrice à la retraite qui trouve qu'elle a bien fait finalement de choisir ingénieure plutôt que prof, c'est bien mieux payé et plus souple

Gdine

Un grand merci pour cet article qui me fait beaucoup de bien.

MERCI !

val

MERCI !
Tellement marre de toutes ces critiques injustifiées!

Théa

Un grand merci !

Une ancienne feignasse d'instit qui a quitté ce "si" beau métier pour une situation précaire mais tellement plus reposante.

Laure Coulon

Belle hommage aux enseignants qui, dans leur très très très grande majorité, font un boulot fantastique !
Mon fils de 3 ans découvre l'école avec une "maitresse" extraordinaire qui leur parle de Sonia Delaunay et Kandinsky, tient un blog de sa classe, les emmène à des expos de peinture. Bravo, bravo, bravo !
Ça me donne envie de retourner à l'école ;)
Et c'est vrai que les médias ne donnent pas souvent cette vision du métier, c'est dommage...

elolou

Hier, j'ai gardé 8 enfants pendant 2h30 pour les 6 ans de ma fille. Mon mari avait pris sa demi-journée pour m'aider et une maman amie était restée. Notre conclusion : les instits, dans leur immense majorité, sont des saints!!!
Elodie, fille de prof, petite fille d'instits, et mère de trois enfants

Dina

D'accord sauf pour le côté "c'est que c'est un des seuls métiers où tu ne décides pas où tu vas vivre".
Je ne suis pas enseignante et j'ai traversé 2 fois la France, au gré des mutations. Pareil pour mon conjoint. Beaucoup de gens que je connais, surtout en début de carrière vont tout simplement où il y a du boulot.
Et je ne parle même pas des militaires et des gendarmes !

bernardK

Bonjour
comme réponse à la question :
Vous pensez que si ? Passez le concours !
Je propose :
Celles et ceux qui ont passé le concours l'ont fait sans contraintes, volontairement, non ?
Je ne connais pas de métier qui n'ait que des avantages ! vous si ?
Aime ton travail, et tu ne travailleras aucun jour dans ta vie. Confucius.

aurore dimanche-boisset

J'ai lu et apprecié votre article et même si vous avez pleinement raison, il y a " le revers de la médaille" : ma vérité à moi c'est l'institutrice de CP qui nous mettait les fesses à l'air devant toute la classe et nous frappait avec une régle en bois... c'est recorriger les cahiers de mon fils de CE1 après son institutrice... c'est la prof de math qui dit "je ne reéxplique pas, je n'ai pas que cela à faire" celle qui dit " je sais que ce n'est pas facile pour des ados de réflechir"....etc .
c'est l'institutrice de maternelle qui marque clairement ses préferences... Enfin, tout cela pour dire que certains professeurs donnent le baton pour se faire battre et ne sont pas dignes de faire ce métier...

Amandine

Merciiii

tom

Certains apprendraient beaucoup de choses en lisant votre article. Merci!

Caroline

merci ...

val

Pour répondre à "bernardK"
Je ne connais pas de métier qui n'ait que des avantages ! bien évidemment et aucun enseignant ne pense faire un métier qui n'a que des inconvénients...cet article vient simplement éclairer les nombreuses personnes qui se font beaucoup de fausses idées sur notre métier et qui déversent leur haine injustifiée dans de très nombreux commentaires. J'ai la fâcheuse habitude de les lire et ça fait vraiment peur. Je ne pensais pas qu'on suscitait autant de haine...

Anyssa

Merci, tout simplement. Merci pour cet hommage à une belle profession dont le quotidien est si méconnu.

Jab

Merci beaucoup. Comme beaucoup d enseignants j essaye d expliquer aux autres les difficultés du métier, non pas dans le but de me faire plaindrenmais simplement car c est la verite. On se heurte la plupart du temps a l incomprehension, la moquerie, l aigreur et les on dits de l opinion publique... C est dur. D autre part, une precision: l enseignement est un milieu où les profs se battent pour eux aussi, il faut l admettre, mais surtout pour le bien des élèves... Les gens qui critiquent en permanence en ont ils conscience?

Laure

désolée pour la faute dans mon commentaire, c'était "bel hommage" bien sûr... Bon, je retourne en CP !

marie

un seul mot: merci!

Delhom

Merci, j'en ai les larmes aux yeux, que ça fait du bien de lire enfin la vérité, et non des critiques et des insultes tout du long. Un texte rare qui devrait être diffusé à tous nos détracteurs. Encore merci !

Martine

BRAVO ! Tout simplement BRAVO !
Parent d'élève, vous dites magnifiquement ce que j'aurais vraiment aimé écrire !

Chloé

Merci merci merci merci merci ...............

Ccyl

J'ai y a retrovué des amies, instits de leur état... Mais aussi les maitresses que mes enfants ont eu (pour la plupart... parce qu'il est vrai que certains sont parfois..... à oublier! Perso... 3 enfants scolarisés, 7 ans que je fréquente l'école... et 1 instit inéfficace...)

Merci pour tous ces instits qui aiment leur métier!

Katilin

Merci....

Cynthia

Merci beaucoup !
C'est plus qu'un remerciement votre article.
Encore merci !

flo

Un seul mot me vient à l'esprit: MERCI.

elsa

Quel soulagement de lire ce que je n'ose pas dire parce qu'aux yeux des gens, je ne suis qu'une feignasse privilégiée...
Je fais 50 h/ semaine pour 1800 €, après 9 ans, j'ai l'impression d'avoir 30 patrons (les parents...) et je n'ai pas d'évolution de carrière possible. Les congés de formation, on n'y a pas le droit car il n'y a pas assez de profs, alors que faire sinon continuer d'y croire et baisser les yeux quand on nous dit "alors toujours en vacances?" - quand je sors de réunion avec les collègues pour préparer un voyage...-
ps: les fessées et autres sévices, c'était quand nous, adultes, nous étions sur les bancs de l'école, je n'ai jamais revu ça aujourd'hui, heureusement. Arrêtez s'il vous plaît de transférer vos mauvais souvenirs sur vos enfants, ça n'a plus rien à voir!

aurore

Cet article m'a mis les larmes aux yeux. C'est si rare (surtout en ce moment) de lire quelqu'un qui voit la vérité du métier et qui nous soutient!

Le Journal de Chrys

Que dire de plus...

MERCI

Et pour répondre au commentaire précédent d'Aurore:

Oui, il il a des professeurs qui ne font pas forcément leur travail avec professionnalisme. Quand on est enseignant, on en rencontre parfois.
Je suis non seulement instit mais également maman. Mes enfants ont eu des mauvaises expériences avec certains enseignants. C'est une réalité mais il ne faut pas prendre la partie pour le tout et mettre tout le monde dans le même paquet.

lorraine fréard

Oui, bernardk, nous avons-pour la plupart-choisi ce métier...mais s'entendre dire constamment qu'il est facile, qu'on est tout le temps en vacances etc... ça use !!!
oui il y a des instits moins investis que d'autres mais sont-ils vraiment les plus nombreux ???

cet article m'a mis du baume au coeur !!!
MERCI !!!

Anne

Merci....

Flicsolidaire

Et encore... Je sais que vous êtes une unité mais même entre vous des différences énormes s opèrent!! Notamment entre le primaire et le secondaire! Je ne dis pas que les enseignants ne déméritent pas bien au contraire, mais niveau salaire et temps de travail ( conditions aussi parfois) il y a un fossé, même en motivation! Les réunions préparatoires au passage au 6eme il est honteux que les pe se déplacent systématiquement mais pas les enseignants du secondaire car la journée n est pas payée!!! Les PE sont des bénévoles par excellence! Un mari de PE qui en a assez de voir sa femme trimer pour si peu et qui lui n a pas droit de grève et vous encourage dans cette voie.

Dominique

Ça fait tellement de bien de lire cet article, ça embellit ma journée (même si je me rends bien compte que les seuls journalistes capables d'écrire cela sont ceux qui ont vécu ou qui vivent avec des enseignants... ;-)

Par contre, effectivement, modérons le côté "mobilité imposée" du métier, nous ne sommes pas les seuls (et donc d'autres savent que ce n'est franchement pas drôle...).

Pour la remarque "passez le concours" et en réponse à BernardK, , en effet j'ai passé mon concours volontairement et par vocation, mais c'était il y a douze ans, et en douze ans les conditions de travail se sont dégradées, j'ai perdu 20% de pouvoir d'achat, et mon salaire baisse depuis trois ans, au gré des augmentations de CSG et du gel du point d'indice. Qui voudrait gagner 1800 euros net par mois au bout de douze ans et avec un recrutement de concours niveau master et 45h/semaine minimum me concernant???
Donc j'ai le droit de ne pas être satisfaite à ce niveau. La réforme telle qu'elle s'annonce fera encore perdre du pouvoir d'achat aux professeurs des écoles...

Merci, merci, merci pour cet article...

Une directrice d'école, qui aime son métier ;-)

Claudia Villegas

Je prépare actuellement le CRPE suite à une reconversion et surprise je tombe sur cet article... Surprise donc puisqu'ancienne élève de l'école française de Florence! Sous deux directrices différentes, je me demande si ta maman est l'une d'entre elles ;-)

Anne-Laure

J'ai passé le concours ... et après 3 mois devant une classe de CE2-CM1 j'ai fini sous antidépresseurs.
Je suis retournée à mon ancien métier.

Je suis pleinement d'accord avec le post. Sauf qu'effectivement, comme partout il y des des bons, des très bons et des mauvais, ces derniers pesant sur tous les autres ...

villou64

La vérité c'est que tous les profs ne sont pas comme cette article veut nous le montrer. Pour être sorti de l'école il n'y a pas si longtemps, que dire des professeurs qui n'arrivent pas à arriver à 8h le matin à l'heure des cours, et j'en passe !
Quand au salaire, bon nombre de métiers ne sont pas payé à 2000 € par mois, quand aux vacances je ne connais pas d'autres métiers qui en ont autant !

Je doute que ce commentaire soit approuvé...

carine

euh le salaire médian c'est 1675 €, et si on compte les temps partiels, c'est 1440 € (chiffres INSEE). 2082 € c'est le salaire moyen, ce qui ne correspond pas à grand-chose.

Pour la mobilité, c'est le cas pour d'autres fonctionnaires aussi (moi au hasard), je me sens exilée.

So

Merci :)
Petite précision pour le commentaire de Dina: en ce qui concerne les gendarmes et les militaires : il y a un service qui gère les mutations conjointes pour les fonctionnaires...qui fonctionne avec TOUS les ministères SAUF l'EN !

sofynet

Juste un immense merci pour ce texte...
Une prof des écoles.

Sandra

Merci pour cet article. Depuis des mois on lit des horreurs sur les profs et c'est vraiment cool de lire des choses très positives. Quel dommage que notre ministre ne voit en nous que des pions empêcheurs de tourner en rond! Nous avons un réel consensus sur les mesures qui pourraient soigner l'école de par notre expérience quotidienne. Mais notre voix même à l'unisson ne compte pas en haut lieu. Alors j'espère que pour les prochaines élections nous saurons rester unis et soutenir des gens qui aiment vraiment les enfants, l'école et les enseignants!

Dirlette

Juste MERCI

Bluette

Merci, de tout coeur, merci.

Sabine

Merci !!!

Marie-Thérèse Laloyaux-Drumetz

MT LD tout à fait d'accord ....j'étais instit....mais il y a aussi beaucoup de jeunes diplômés qui doivent accepter des salaires bas ,du travail à temps partiel ou ne trouvent pas de travail....
Pour être prof des écoles:je préfère le terme instit (bien qu'étant prof des écoles en retraite ),il faut avoir la "foi".Les temps sont durs pour beaucoup.
Et surtout il ne faut pas se tromper d'adversaire....

aur

votre article reflète bien la réalité quand on est sur le terrain...mon conjoint m'a dit que s'il ne vivait pas avec une instit jamais il n'aurait imaginé que préparer sa classe prenait autant de temps et d'investissement...
merci à vous

Moka

Même un GRAND MERCI semble bien fade.

Aurelie

"La vérité sur les profs, c'est que ce sont des gens qui exercent un métier pénible, difficile, mal valorisé, mal payé, qu'ils le font pour beaucoup par vocation et pour certains par obligation, mais enfin, ils pourraient aussi faire autre chose." Quelle bonne idée, j'y cours, justement! Je me poile d'avance en pensant au recrutement des PE dans quelques années (ou peut-être pas tant que ça... où le nombres de candidats sera tellement plus faible que le nombre de postes...!! Vivement que je quitte le navire...

Royette

Merci !!!! Ca fait un bien fou de vous lire...Ca me rebooste avant de retrouver lundi mes 25 petits CE1 plein de vie !!!

Sophie bk

Pour le CP, les fesses à l'air, ça doit quand même dater!
MERCI!

Anne

Merci, merci, merci

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)