Colos & faits divers
Le 8 mars, je passe ma journée au lit

La vérité sur les profs et autres enseignants

Profs


La vérité sur les profs, c'est qu'aucun cadre du secteur privé n'accepterait un tel salaire (sous le salaire médian de 2015 euros, plafonné en fin de carrière) alors que les profs ont des bac +4, 5, 6, 7, 8, 9 et plus.

La vérité sur les profs, c'est qu'à leur place, si nous devions encadrer 30 enfants de 7 ans toute la journée, (sachant déjà dans quel état on est quand on en garde 2 ou 3 en même temps avec l'aide de Guli ou d'un atelier pâte à sel) beaucoup d'entre nous finiraient avec des aspirines, des somnifères, en HP, en dépression ou en maison de repos.

La vérité sur les profs des écoles, c'est qu'ils ne finissent jamais vraiment à 16 heures 30. Le temps que les parents en retard (nous) arrivent, le temps que les enseignants effacent le tableau, rangent la classe, préparent le tableau du lendemain; et aussi, souvent, aillent au conseil de classe, au conseil d'école, à la réunion de parents, à la réunion qui prépare la réunion de parents, au spectacle de Noël, à la réunion pédagogique...

 

La vérité sur les profs, c'est qu'une fois la journée de classe terminée, ils ont encore des heures de travail: ils doivent corriger les cahiers, préparer la classe du lendemain, remplir les livrets scolaires, écrire les questions du prochain atelier...

La vérité sur les profs, c'est qu'ils ne peuvent pas télétravailler, ils ne peuvent pas téléphoner en disant "coucou, aujourd'hui je prends une demi RTT / j'arriverai en retard / je serai là vers 10 heures"; ils ne peuvent pas surfer sur le net pendant leur temps de travail ou dire aux élèves "Ah ? Ah, deux minutes, mon agent immobilier m'appelle je sors de la classe un bon quart d'heure."

La vérité sur les profs, c'est qu'ils sont soumis à une hiérarchie dantesque, et qu'au moindre faux pas, ce sont 70 parents d'élèves qui leur tombent dessus. La vérité sur les profs, c'est que tout le monde a un avis sur ce qu'il font, ambiance "Ah, monsieur le boulanger, vous utilisez de la levure en poudre ? Hmm, moins j'aurais mis thermostat 7 pour la baguette..."

La vérité sur les profs, c'est qu'avoir la responsabilité de la vie, ni plus ni moins, de 30 gamins 4 jours par semaine pendant 7 heures par jours, ça t'use un homme - ou une femme.

La vérité sur les profs, c'est que c'est un des seuls métiers où tu ne décides pas où tu vas vivre: je connais des couples où l'homme travaille en Seine et Marne et la femme à 500 kilomètres de là, et où les enfants sont dans un entre-deux flottant pendant que les parents s'acquittent de deux loyers faute de postes disponibles.

La vérité sur les profs, c'est que j'ai vu, enfant, ma mère institutrice faire toutes les heures supplémentaires possibles, encadrer les cantines, surveiller les études, finir après 18 heures, se former sur son temps personnel, parce que la vérité sur les profs, c'est que la moindre évolution te demande de repasser des concours, je l'ai vue passer un à un tous les concours jusqu'à devenir directrice du lycée française de Florence, puis proviseur adjointe en France, et elle est à son bureau de 7 heures 30 le matin à 19 heures le soir.

La vérité sur les profs c'est que, pendant ses vacances, ma soeur PE retourne à l'école pour préparer sa classe, a une réunion avec ses collègues, et que son fils doit aller à la garderie car elle n'enseigne pas dans la même école que lui.

La vérité sur les profs, c'est que mon père qui est historien, président d'un institut de recherche sur la laïcité, ancien prof de fac et prof d'histoire géo dans un collège de ZEP de banlieue parisienne, s'acharne à apprendre à des générations d'ados pourquoi l'équipe de foot d'Allemagne a cette composition et passe ses week-end d'été à préparer le brevet des collèges. A tel point que régulièrement, des anciens élèves lui écrivent des lettres poignantes de remerciement.

La vérité sur les profs, c'est que ma grand-mère était institutrice au Maroc et que mon arrière-arrière-arrière-grand-père était instituteur dans son village en Corse, et qu'ils en étaient sûrement fiers, parce qu'enseigner était pour eux le plus beau métier du monde.

La vérité sur les profs, c'est que même si ça me taquine de temps à autre quand j'anime un atelier pédagogique ou quand j'accompagne une sortie scolaire, pour rien au monde je ne voudrais me tuer à la tâche sans aucune reconnaissance de mon ministre, en me faisant insulter par les parents et en gagnant des clopinettes.

La vérité sur les profs, c'est qu'en 3 ans d'école, ma fille a eu 3 super enseignantes, présentes, actives, dynamiques, pros, et que c'est grâce à elles si elle sait lire et écrire, soustraire et additionner, reconnaître un tableau de Matisse et se présenter en Anglais à 5 ans et des poussières.

La vérité sur les profs, c'est que c'est ma prof de français du collège Madame Colonna qui m'a dit que je devrais écrire un livre en lisant mes rédactions à la classe, c'est mon prof de sciences économiques et sociales Monsieur Micot qui m'a encouragée à choisir la socio au bac, c'est ma prof de sciences économiques et sociales dont j'ai oublié le nom qui m'a envoyé une lettre chez moi, en seconde, quand je séchais, pour me dire "vous avez mis sur votre fiche que vous vouliez être journaliste, vous en avez toutes les qualités", c'est mon prof de dessin de 6ème qui avait des cheveux longs et dont j'ai aussi oublié le nom qui m'a donné confiance en moi, c'est Madame Schneider ma maîtresse de CP qui m'a appris à lire avec des phrases et des livres dont je me souviens encore.

La vérité sur les profs, c'est que ce sont des gens qui exercent un métier pénible, difficile, mal valorisé, mal payé, qu'ils le font pour beaucoup par vocation et pour certains par obligation, mais enfin, ils pourraient aussi faire autre chose. La vérité sur les profs, c'est que leur quotidien est très loin des clichés médiatiques, et que beaucoup d'entre nous ne tiendraient pas 3 jours dans leur peau.

Vous pensez que si ? Passez le concours !

 

 

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Stéfano

A l'attention de monsieur BernardK :

Ce n'est pas bien de faire dire aux gens ce qu'ils n'écrivent pas ... Bien sûr que ceux qui ont passé le concours l'ont fait de leur plain gré ; qui a dit/écrit le contraire ? Mais ce qui est sûr c'est que les enseignants ne vont généralement pas faire la morale sur tel ou tel métier .... Ce qui est écrit c'est que ceux qui pensent que le métier d'enseignant est une sinécure n'ont qu'à passer le concours ... Donc si c'est votre cas, passez donc le concours ... Mais petit conseil : avant de prendre la peine de préparer ce concours, vous feriez mieux de faire qqs stages en école pour vous rendre compte de ce qu'est réellement ce métier ... Merci de nous tenir au courant de votre éventuelle réussite au concours ... : o )

LD

Merci à vous pour cet article....un peu de reconnaissance ca fait du bien...

loulou

La vérité c est qu on a jamais obligé les enseignants à choisir ce métier....

gaminezarbie

Merci ! En cette fin de vacances, ça remonte le moral ! Car on peut pas dire que ces derniers temps, on pense à nous !

PE en CE2

Whaou !! Trop, trop bien. Que des vérités qui font du bien ! Merci

Beatrice Graugnard

Merci pour ce texte qui met en évidence le travail des enseignants et lui rend hommage. ça m'a mis du baume au coeur moi qui lorsque je suis partie à la retraite ai reçu pour tout remerciement de 38 ans de bons et loyaux services la phrase suivante:" Veuillez noter qu'à partir du 2 septembre 2000 vous êtes rayée des cadres " On ne s'attend pas à des honneurs mais là c'est vraiment d'une concision qui frise la grossièreté !

Stéphanie

... et puis il faut l'avoir le concours aussi... (surtout quand on vient de la génération sacrifiée : baisse des recrutements)
Trois ans où j'ai consacré ma vie à ce concours... pour être PE ??!!! (enfermez moi!)

Merci pour cet article !!! MERCI et... MERCI !

laura

Oui, un grand grand merci à tous les profs!!! (et à la maîtresse de ma fille en particuliers!)

Ysabelh

Cet article est très touchant !

Blandine

Merci !

Blandine

Ed

Pour répondre à Dina, disons que c'est le seul métier de la fonction publique, où, même quand on a été reçu à un concours niveau bac + 5, on peut passer 20 ans avant d'être titulaire d'un poste, et où les mutations ne se faisant qu'une fois par an à date donnée, il est si difficile de rejoindre rien que sa région à plus ou moins 200 ou 300 km. (les académies font parfois 4 départements !)

Merci pour cet article. Il est vrai que quand on vit dans une famille d'enseignants, on est vraiment témoin du travail après la classe. Moi aussi j'ai eu des grands-parents, des tantes, et une mère enseignants, et je vois à quel point ce métier est prenant, mais aussi comment il s'est dégradé, surtout quant à l'opinion publique et de la hiérarchie. Je suis prof, et en 28 ans on m'en a presque dégoutée. Heureusement qu'il y a les élèves.

Stéfano

A monsieur BernardK :

C'est pas bien de faire dire ce qui n'a pas été écrit ... Oui ceux qui ont passé le concours l'ont fait de leur plein gré ; qui a écrit le contraire ? : o /

Par contre les enseignants ne vont en général pas juger les autres professions ... Ce qui est écrit dans cet article c'est que ceux qui pensent qu'être enseignant est une sinécure n'ont qu'à passer le concours publique et donc ouvert à tout le monde !! Si les enseignants venait envier un autre métier vous seriez dans votre droit de lui dire de faire ce métier ... Donc merci de nous tenir au courant de votre réussite au concours ......

Titane

Wouaw !
Merci...

Linda

Oui ! Et la vérité sur les profs c'est que c'est le seul métier où il faut sans cesse se justifier et expliquer que "si ! je vous assure ! je travaille" et entendre à chaque explication "oui bon ! d'accord ! mais dans tous les boulots il y a de mauvais côtés"... Si les gens cessaient de critiquer à tout va ce métier, les profs cesseraient de se justifier...

Ingrid

On ne peut plus vrai ! Alors, comme on dit chez moi " allez dit partout " ;)

Audrey

Merci pour cet article.
Je suis prof depuis quelques années à peine en collège mais je pense sérieusement à m'enfuir (pour un job avec moins de vacances et moins d'euros à la fin du mois) tant ce métier m'épuise. Je fais mon travail du mieux possible et avec mon coeur mais entendre perpétuellement que nous sommes tous des feignasses surpayées, entendre nos chers ministres parler de supprimer des postes par ci, des semaines de vacances par là, je n'en peux plus.
Notre job c'est du non stop, pas une minute de relâchement, pas de pause café, pause pipi (sauf à horaires fixes 2 fois par jour), oui c'est usant et la majorité des gens a du mal à la comprendre.
Encore merci.

Patrick Cne

Merci pour cette petite auto-revalorisation.
En réponse à Aurore-dimanche-boisset : quelle profession n'a pas ses boulets et autre nullité crasse et comme on ne parle que des trains qui arrivent en retard.
En réponse à BernardK : je ne connais pas de métier sans ses avantages, c'est vrai, mais quel métier est autant critiqué que le notre par des gens qui n'ont comme expérience que celle d'avoir ciré les bancs de la communale dans leur vie ?

Bon,je vous laisse, je retourne à mes préparations de cours pour la rentrée.

oggyetsescafards

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

CA

Merci

David

Je suis désolé : chaque profession a ses problèmes, ses difficultés...vous ne connaissez pas les miens, et je ne peux pas prétendre connaître les vôtres davantage...mais à la lecture de cet article, ce qui s'en dégage, c'est une forme de culture du misérabilisme de l'enseignement...
Mais VOUS avez le POUVOIR de changer tout cela : VOUS êtes combien...800 000 - 900 000 en France ?
Manifestez, bloquez l'enseignement 3 jours, 1 semaine, 1 mois ou plus s'il le faut et vous serez forcément entendus. Ne lâchez rien.
Battez-vous ou taisez-vous !

Emmanuelle

Merci pour ce superbe article !!! :)

Olivier

C'est une première liste ... elle est loin d'être complète. Mais merci ...

Nad In

Merci pour cet article qui me redonne du peps à un moment où j'en avais bien besoin!
Les institsde votre fille on bien de la chance.

Nad In

ont* bien de la chance. Fatigue...

LCB

Et un MERCI de plus...C'est tellement rare d'être soutenu!

manue

Merci

Cat

Merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Qui nous dénigre vous lise...

Nathelle16

Merci beaucoup, ça nous met du baume au coeur !

roubinet7

Merci et encore merci
Prof pour enfants aveugles et malvoyants

Galiana

Ma plus grande fierté c'est que mon fils ne soit pas devenu prof comme moi.

Michel

Il y a quelques années, j'ai vu débat/interview sur un plateau de journal télévisé où les enseignants étaient critiqués, traités de feignasses en gros. Là, j'ai interpelé ma télé (en pensant qu'ils m'entendraient peut-être) :"Eh ! tu crois que Pujadas bosse une demi-heure par jour, quatre jours par semaine ?" !
Bordel !

jess

on peut tous faire un article pareil sur les contraintes de nos métiers. Il faut arrêter de regarder son nombril et voir le bon côté des choses. Il y en a forcement, sinon on ferait pas ces métiers.

Petite maman

C'est le cas de beaucoup de métiers de passion. Tu les fais par vocation, pas par ambition.
Et tu as beau gagner des clopinettes, n'avoir aucune reconnaissance, tu ne changerais pas pour gagner plus, parce que tu sais que t'as pas envie de te faire chier toute ta vie.
Parole d'une éduc spécialisée qui passe ses journées avec des enfants handicapés mentaux, solidaire des bons instits (parce que faut dire ce qui est, comme partout, y'en a des bien pourris, des blasés etc...)

Débora

On oublie de dire que c'est un choix. Si, comme le dit l'article "beaucoup d'entre nous ne tiendraient pas 3 jours dans leur peau", c'est peut-être tout simplement pour cette raison que ces personnes, autres qu'enseignants ne choisissent pas ce métier. Chaque métier comporte des avantages et des inconvénients, qui sont connus au moment du choix de carrière. Alors arrêtons de stigmatiser les métiers !!!
Il y a aussi un point que n'aborde pas ce texte : les vacances scolaires... Si, comme vous le dites si bien, "aucun cadre du secteur privé n'accepterait un tel salaire", il me semble qu'aucun d'entre eux ne pourrait avoir autant de congés, faute de quoi le travail ne serait pas fait...
Oui, enseignant c'est un beau métier mais c'est avant tout un choix, alors pourquoi s'en plaindre !

Frédérique

Un article réjouissant.
Puis-je savoir où vous avez fait votre CP. Fut un temps je m'appelais Mme Schneider alors, qui sait, j'étais peut-être votre maîtresse? :-)

danielle

on pourrait avoir la vérité sur les gendarmes et policiers ? =-)

Nicolas

http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2012/10/30/cessez-donc-de-toujours-vous-plaindre.html

Merci Bernard !!!

Myrlène

Merciiiiii! merci merci! Une délicieuse façon de commencer les vacances.
Mymy, une PE

colinot

la vérité sur les profs c'est que quasiment tous ont une autre activité à côté, c'est qu'ils ont aussi 3 mois de vacances (bien mérités certes), la sécurité de l'emploi, un salaire assez correct quand même (même s'il pouvait être plus élevé): tous les cadres à bac +5 n'ont pas toujours le même que celui d'un prof faut pas rêver, et qu'ils ont fait le choix de ce métier. Enfin, on peut rêver, quand on vous entend cracher dans la soupe.

Un cadre du secteur privé et qui en est fier

La vérité... c'est quand un "cadre du secteur privé" en a marre, se sent dévalorisé, sous exploité et j'en passe... il change de "crèmerie" ou de carrière,... Il prend sa vie en main et arrête de se plaindre !

Alors et vous c'est quand que vous vous prenez en main ? que vous changez de façon constructive le système .... !?

Laurence Trinity

Bravo pour ce texte, et merci, ça fait du bien...

L.

Je remercie mes profs à moi, de m'avoir encouragée à faire le plus beau des métiers à mes yeux: enseigner!

audrey

MERCI ça fait du bien pour une fois de lire une personne qui ne nous critique pas pour nos 2 mois de vacances et toutes nos vacances scolaires nos 18heures....
Merci pour ce petit rappel en espérant que ceux qui liront serons plus ouvert d'esprit

Nelly DESREZ

Merci pour cet article qui dit la vérité.
Institutrice ( je préfère ce mot!) depuis 35 ans, je gagne 2200€ par mois et fais 45 h par semaine....
Ne peuvent comprendre que les enseignants et leurs conjoints !

bryan

c tellement vrai :un vrai sacerdoce.


un futur prof

vanessa

Merci pour ce bel hommage aux métiers de l'enseignement !!

Nell

Merci pour cet article, qui remet certains préjugés à leur place.
Pour le reste des commentaires, moins "sympathiques", je préciserai seulement que les enseignants ne se plaignent pas, ils se défendent juste face aux attaques (" vous ne faites que 18H" --> " nous avons du travail à la maison, des réunions diverses et variées etc (justifications quoi!" --> cessez de vous plaindre" @_@ ). Il serait bon de cesser de retourner les situations.
Quant à défendre le système et faire bouger les choses, descendre dans la rue pour défendre nos droits et surtout ceux des enfants, on nous jette des tomates médiatiques à la tête... Alors il faudrait savoir et être cohérents à un moment donné: on ne peut faire évoluer les choses autrement qu'en faisant une grève massive dans ce pays mais au moindre chuchotement syndicaliste, on nous traite de corporatistes fainéants ne pensant qu'à leur salaire (vive la désinfomation de fait, aucun parent qui crache sur les dernière grève ne s'est réellement renseigné sur la réforme et ses conséquences sur les enfants).
Encore merci à l'auteur de ce message, qui met du baume au coeur. C'est dimanche, je suis en vacances, avec mes deux enfants mais je corrigerai tout de même des copies.

Floralies

Bonjour, c'est ma première année d'enseignement, Après une reconversion professionnelle. J' ai donc travaillé dans le privé et le public. Et honnêtement je sous-estimais la somme de travail que je devais fournir cette année. Très bon article effectivement qui reflète bien ma vie. Quant aux vacances :. C'est vrai qu'elles reviennent souvent, et c'est assez plaisant mais pratiquement toutes mes vacances je les passe à préparer mes cours. De plus, nous ne sommes pas payés pour les vacances d'été. Notre salaire est juste lissé annuellement. C'est pour ça qu'il est plus bas que les militaires par exemple qui sont pourtant De la meme catégorie que nous.

Séverine

Vraiment merci, c'est très touchant de lire un texte qui va dans ce sens! Ca me met du baume au coeur pour corriger mes copies! merci

fred

Comment expliquer un tel acharnement de la part de ce gouvernement et du ministre de l’Education Nationale à vouloir imposer cette réforme des rythmes scolaires, contre la volonté des parents, des enseignants, des maires et de l’Académie de Médecine ??
Des informations et quelques pistes de réflexion sur ce site : http://lebiendezenfants.clicforum.fr/index.php

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.