Le scandale du moniteur de contraception Clearblue
Les 5 leçons business de Nabilla

Conciliation sans fin. Mesdames, allez-vous devoir vous occuper de votre belle-mère en plus de vos enfants (et accessoirement, de votre travail) ?

Belle mereBree est super contente de devoir héberger la mère de Rex...

Concilier vie professionnelle et vie familiale quand on a un, deux, trois ou plus d'enfants en bas âge, puis ados, puis en pleine installation... peut vite devenir prenant. Mais il y a une autre forme de conciliation dont on parle nettement moins: celle qui consiste à mener de front sa propre vie, et la prise en charge de celle de ses parents. Ainsi, rapidement, à peine sortie des couches, plusieurs femmes se sont-elles retrouvées dans ce cas-là. Cécile, 36 ans, chargée d'études, a du gérer l'installation de son père malade en hôpital de jour. Marie-Sophie, 41 ans, directrice marketing héberge sa mère en plus de ses deux enfants dans sa maison de ville de 75m2. Aïssa, chef d'entreprise, 33 ans, cadette d'une fratrie de 4 frères, s'est occupée d'inscrire sa mère de 71 ans en maison de retraite. Et c'est elle qui est le point de contact pour tous papiers, paiements... Comme si intrinsèquement, cette question devait échoir aux femmes.

 

"Mes parents ne m'ont pas aidée, ils ont énormément voyagé, puis sont partis ouvrir une chambre d'hôte dans le Sud de la France. Ils n'ont jamais payé mes études, gardé mes enfants... et depuis la mort de ma mère je me retrouve à prendre en charge mon père, comme si c'était moi le parent." raconte Cécile.

Pire, pour ce qui concerne Marina: "Mes parents sont en bonne santé. En revanche, la mère de mon mari est atteinte d'un Alzheimer précoce. Mon mari n'a pas le temps de s'en occuper, comme je suis déjà en 4/5 pour les enfants, je profite du mercredi pour aller la voir, m'occuper des soins, et idem le vendredi soir. Le dimanche, on la prend avec nous à la maison."

Imparable: puisque Madame est déjà en temps partiel, autant qu'elle gère aussi sa belle-mère ! Une fatalité d'après la directrice générale d'IPSOS, qui présentait vendredi dernier au Conseil économique, social et environnemental les résultats de l'enquête menée pour le programme ELLE Active. "Mesdames, vous savez, cette belle-mère que vous détestez... vous allez devoir la prendre en charge !" assénait-elle.

Et avec le recul de l'âge du départ à la retraite, la baisse du pouvoir d'achat et l'explosion des prix de l'immobilier, il y a de fortes chances pour que toute une génération récupère ses beaux-parents ou ses parents désargentés, malades, épuisés par le travail et sans logement. Ou la conciliation sans fin...

 

-> On en parle ! Jeudi 6 juin 2013, à Paris: Journée Maman travaille. Débats, conférences, ateliers, coaching, dédicaces, déjeuner, afterwork... Réservez votre place ! Nous y serons.

-> On en parle aussi dans Les 200 astuces de Maman travaille, livre sorti hier.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

as de trêfle

On ne choisit pas toujours tout dans la vie. Malheureusement les parents vieillissent, malheureusement la maladie existe...
Il me parait normal et souhaitable qu'un peu de solidarité entre les générations persiste.
Et normal aussi que cette obligation de s'occuper de ses parents soit inscrite dans la loi, pour ceux qui voudraient se désister.
Je ne vois pas ce qui te choque, Marlène. A part le fait que le vie ne soit pas un long fleuve tranquille....


REPONSE DE MAMAN TRAVAILLE

Ai-je dit que c'était choquant ? ;)

Kate

Si on pouvait éviter la belle mère ...

carine

j'avais plutôt l'impression que les flux étaient inverses : les jeunes avec enfants revenant chez leurs parents faute de moyens.

Carine

Pas d'accord avec as de trèfle, surtout quand la belle-mère a 3 autres enfants ! Je vais peut-être devoir prendre la mienne chez nous, dans notre appartement, alors que mes 2 belles soeurs ont des maisons.
Super !
Mais bon, pas question de la mettre en maison de retraite, vu comment c'est.
J'espère que le couple va tenir le coup.

UWAMARIYA Providence

Oh! Quelle belle journee:( Maman travaille)
Cest facilement possible d'y etre ?
Je suis une maman,mariee de 4 enfants,agee de 39ans.

Comment nous arriverons chez nous en afrique precisement au Rwanda.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.