Previous month:
octobre 2013
Next month:
décembre 2013

novembre 2013

Conciliation vie pro / vie familiale: notre analyse du rapport de la Cour des Comptes sur les modes de garde

Conciliation vie pro / vie familiale

 

La Cour des Comptes a dévoilé hier un rapport sur l’accueil des enfants de moins de trois ans et leur accès aux modes de garde. Entre inégalités de revenus et de territoires, il met en exergue plusieurs points, dont voici le détail accompagné de l'analyse proposée par Maman travaille:

 

Lire la suite "Conciliation vie pro / vie familiale: notre analyse du rapport de la Cour des Comptes sur les modes de garde " »


Métro, Boulot, Dolto: 24 heures dans ma vie de blogueuse, par Marie-Amélie alias Stadire du blog "Le Corps des femmes"

Métro, Boulot, Dolto: lors de la Journée Maman travaille, vous étiez nombreuses à arborer fièrement ce badge, avec l'expression imaginée par Stéphanie Pibre et designée par Isabelle Vermeir.

La semaine dernière, en lisant "Une Journée avec Camille Seydoux" dans un magazine féminin, l'improbabilité de ses journées m'a sauté au visage. La mère de deux enfants explique commencer par un "Kusmi Tea Detox en écoutant du Rihanna en tenue de nuit; et terminer par un verre à Bastille avec des copines, dans un bar branché jusqu'à 1 heure du mat'." Une caricature !

Je me suis souvenue que ce genre de journées m'avait donné envie de créer mon 1er site féminin, en 2006 (aujourd'hui disparu) où j'interviewais des "vrais gens", ceux qui m'intéressent. Et l'envie aussi de relancer cette rubrique, sur un support différent.

Vous avez été nombreuses à répondre à l'appel à contributions pour vous aussi raconter vos "24 heures dans la peau de..." avec émotion, réalisme, conseils, confidences, premier ou dernier degré. Celle qui va ouvrir le bal dans quelques secondes, c'est Marie-Amélie alias Stadire du blog Le Corps des femmes, qui m'a presque fait me faire pipi dessus de rire ! N'hésitez pas à continuer, elles seront toutes publiées le mercredi sur le blog Maman travaille.

 

Vie de blogueuse
Aquarelle Lucien Patronat - Une blogueuse des années 30 se contemple avant de demander un thé à Awa

 

24 heures dans ma vie de blogueuse

" Bonjour, je m’appelle Marie-Amélie, on me connait sous le pseudo Stadire et je viens vous raconter ma journée type de blogueuse.

 

Lire la suite "Métro, Boulot, Dolto: 24 heures dans ma vie de blogueuse, par Marie-Amélie alias Stadire du blog "Le Corps des femmes"" »


Femmes battues, pourquoi elles restent vivre avec un mari violent.

Ainsi s'acheva presque la Journée dédiée aux violences faites aux femmes. Des chiffres effrayants, des femmes qui meurent, et des mantras:

 

Partez après le premier coup

Fuyez

Ne restez pas pour vos enfants, partez pour vos enfants

 

Et après le discours médiatiques, dans ma tête, tournent les phrases de mes amies.

 

M., ex collègue, qui me montrait ses bleus sur les bras le mardi et m'invitait à dîner chez elle et son compagnon le vendredi. "Tu vas voir il est sympa quand il ne fait pas de crise."

B., militante féministe très connue, qui défile sur les plateaux TV en exigeant le partage des tâches ménagères, et qui m'appelle parfois en pleurant parce qu'"il" a recommencé.

C., qui ne peut pas partir parce qu'elle ne travaille pas, ne gagne pas d'argent, n'a nulle part où aller.

N., qui me dit que sa propre famille trouve ça normal et qu'ils l'ont prévenue: ils témoigneront contre elle si elle demande le divorce.

Lire la suite "Femmes battues, pourquoi elles restent vivre avec un mari violent." »


L'instinct maternel n'existe pas. Mais...

L'instinct maternel n'existe pas. C'est une construction sociale. Une pression mise sur les femmes pour qu'elles s'occupent de leurs enfants, elles, et pas les autres.

Théoriquement, froidemment, intelligemment, j'en suis convaincue. Intimement persuadée.

Si l'instinct maternel existait, il n'y aurait pas Typhaine, Fiona, Marina, et toute cette liste d'enfants tués par leur mère, ou dont leur mère dissimule la mort; ces enfants vendus, troqués, violés, violentés, avec parfois leur complicité. Ces bébés congelés.

Et puis il y a toute cette cohorte de "mauvaises mères qui travaillent", celles qui "préfèrent confier leurs enfants à des inconnues" et qui se font encore, en 2013, pourrir subtilement sur les réseaux sociaux, nous, quoi.

Non, l'instinct maternel n'existe pas, j'ai lu L'Amour en plus de Badinter, je participe anime ou organise des conférences sur la maternité ou l'égalité hommes/femmes, je le sais que l'instinct maternel n'existe pas.

Lire la suite "L'instinct maternel n'existe pas. Mais..." »