Previous month:
décembre 2013
Next month:
février 2014

janvier 2014

Eva pour la vie: soutenons la recherche contre le cancer pédiatrique

Hier à l'Assemblée générale de l'association Maman travaille à Paris, dans les locaux de Happy Families, les membres qui étaient présentes ont toutes voulu poser avec l'inscription "Maman travaille soutient Eva pour la vie. Pour Eva, pour Lucie, pour les 2000 enfants qui meurent chaque année du cancer en France."

Maman travaille soutient Eva pour la vie
Maman travaille soutient Eva pour la vie

En effet, avec "seulement" 2000 décès annuels, le cancer pédiatrique est considéré comme une maladie orpheline. A ce titre, il est ultra difficile de faire avancer la recherche pour combattre cette maladie.

Les parents de la petite Eva ont créé l'association Eva pour la vie en souvenir de leur magnifique petite fille aujourd'hui décédée d'une tumeur du tronc cérébral. Ils veulent empêcher d'autres familles de connaître ce qu'ils ont connu.

Stéphane, le cofondateur de l'association et papa de la petite Eva, a par exemple réussi à collecter plus de 30 000 euros qu'il a remit à la recherche: mais encore faut-il s'assurer que cet argent aille réellement combattre les cancers pédiatriques.

 

Lire la suite "Eva pour la vie: soutenons la recherche contre le cancer pédiatrique" »


Barack Obama défenseur des mères qui travaillent

Hier matin mercredi, au moment de quitter la salle de bains, cheveux mouillés comme d'habitude, en retard comme d'habitude, avec les enfants qui crient comme d'habitude, des alertes Blackberry de gens à rappeler et l'impossibilité de mettre la main sur le deuxième chausson de danse d'une de mes filles, j'ai entendu ceci à la radio:

 

" Les femmes méritent un travail égal à salaire égal..

... Une femme devrait pouvoir avoir un bébé ET une carrière

... Une mère devrait pouvoir avoir un jour de congé pour s'occuper de son enfant malade, ou d'un parent

... Et vous savez quoi ? Un père aussi !

... Il est fini le temps où l'égalité hommes/femmes ressemble à un épisode de Mad Men !"

 

Ce n'était pas une militante de Maman travaille, c'était le Président des Etats-Unis, Barack Obama.

 

 

L'analyse de site Les Nouvelles News


Mon reportage au Sénégal avec l'UNESCO, Always et Amel Bent - Photos du Programme d'alphabétisation de jeunes femmes

 

Capture d’écran 2014-01-26 à 21.26.24

Il y a des moments dans une vie professionnelle où l'on se dit "c'est CE moment que j'attendais." C'est exactement ce que j'ai ressenti au Sénégal en visitant des écoles du programme d'alphabétisation de jeunes filles et de femmes conduit par Always et l'UNESCO.

A tel point que j'ai attendu des jours, des semaines, des mois... pour en parler sur le blog Maman travaille, après la publication du reportage "officiel". Le temps de digérer les émotions, probablement.

Le PAJEF - Programme d'Alphabétisation des Jeunes filles et des Femmes - lancé il y a 3 ans maintenant par l'UNESCO, financé par la marque Always, avait organisé un reportage avec une poignée de journalistes. Une suite de rencontres et d'événements a voulu que je fasse partie du voyage au côtés des journalistes de TF1, Gala, Melty et aille y écrire un article pour le magazine Version Femina, le supplément de la presse quotidiene régionale et du Journal du Dimanche. 

Amel Bent, la chanteuse, venait d'être nommée marraine du Programme et l'équipe d'Always-UNESCO nous a amenée pendant quelques jours à la rencontre des femmes sénégalaises bénéficiaires de ce programme, dans les écoles de la banlieue de Dakar, Thiarroye, et autour du Lac Rose dans la région de NdiNdy.

Quelques jours ultra intenses et passionnants, pendant lesquels je ne pouvais pas me départir de mon cahier pour tout noter, tout ce que je voyais, les confidences des gens interviewés: le Ministre de l'Education, les responsables de l'UNESCO à Dakar, leurs conseillers, des chefs de villages polygames, leurs épouses, les spécialistes des nouvelles technologies au service de l'éducation, des enfants, des mères-étudiantes, le moment où nous sommes arrivés "dans le village du Marabout"...

Je ne cessais de poser des questions: "Et là, c'est quoi ? Qui est-ce ? Pourquoi tout le monde l'écoute ? Combien de femmes sont là ? Que signifient ces noms ? " Et de noter les réponses, parfois avec l'aide des conseillers du Ministère servant de traducteurs.

Des moments forts quand j'ai serré un bébé de l'âge du mien dans mes bras, des moments gênants où l'on touche les limites de l'humanitaire du doigt quand une distribution de glucose s'organise et que je décline la proposition d'aller en donner à des enfants, parce que ce n'est pas mon glucose et que je ne veux pas bénéficier de remerciements pour quelque chose que je n'ai pas apporté.

Et d'énormes instants, quand on nous explique comment l'alphabétisation des femmes leur permet de lire leurs textos en toute indépendance, de ne plus se faire avoir dans leurs comptes, de lire les ordonnances des enfants, qui souvent sont suspendus à elles pendant les cours.

Des clichés battus en brèche avec des hommes impliqués quotidiennement dans les sujets de l'égalité hommes/femmes, bien loin de l'image médiatique de l'homme Sénégalais brimant sa femme. Une équipe passionnée, investie pleinement dans ses missions, et une marraine Amel Bent qui pourrait être au spa mais a choisi de se lever à 6 heures du matin pour aller communiquer de son énergie à d'autres femmes.

Un moment aussi de pure conciliation vie professionnelle / vie familiale à titre individuel puisque mon dernier bébé n'avait que quelques mois et que le voyage se déroulait à ma date "anniversaire" de rencontre. Pourtant, comme une mauvaise mère et mauvaise épouse que je suis, je n'ai pas hésité un instant à boucler ma valise.

Quelques photos parlent souvent mieux que les mots bafouillés dans un moment si poignant...

 

Une femme ramassant le sel au bord du Lac Rose
Une femme ramassant le sel au bord du Lac Rose
Une école de "campagne" au Sénégal
Une école de "campagne" au Sénégal
Nathalie Vimar d'Always et Benjamin Chulvanij, fondateur d'Hostile Records, boss de Def Jam, manager d'Amer Bent. De nombreuses heures dans le mini bus sur les routes...
Nathalie Vimar d'Always et Benjamin Chulvanij, fondateur d'Hostile Records, boss de Def Jam, manager d'Amer Bent. De nombreuses heures dans le mini bus sur les routes...
Cette petite fille fascinée par une étiquette sur un emballage de bouteille de lait, dans la cour de l'école, pendant que les caméras s'agitaient de l'autre côté, m'intriguait...

Lire la suite "Mon reportage au Sénégal avec l'UNESCO, Always et Amel Bent - Photos du Programme d'alphabétisation de jeunes femmes" »


Mères actives: les 9 pires phrases entendues

Parfois, c'est la pleine lune ou les débats sur l'égalité hommes/femmes à l'Assemblée nationale que je live tweete, je ne sais pas, mais il y a des moments où les phrases désagréables fusent et se concentrent d'un seul coup, alors que l'on sort de plusieurs mois de paix sociale pour les mères qui travaillent.

Mais depuis quelques temps, une sorte d'offensive contre les mauvaises mères qui travaillent se fait sentir notamment sur les réseaux sociaux. Petit florilège des pires phrases lues et entendues:

 

" Il y a des femmes qui ont des plans de carrière, et il y a des femmes qui élèvent leurs enfants."

> Et au milieu coule une rivière...

 

Lire la suite "Mères actives: les 9 pires phrases entendues" »