Journée Maman travaille 2015-2016 au Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes: réservez votre billet !
Concilier vie pro et vie de parent: ai-je une autorisation d'absence au travail pour la rentrée scolaire ?

7 secrets que votre baby-sitter ne vous avouera jamais

Baby sitting maman travaille

Ouais, mange du sable Brian, ça fera plus de Délichoc pour moi !

 

Comme beaucoup de jeunes filles, avant d'avoir des enfants, j'ai moi-même été une baby-sitter. Avec quelques copines dans le même cas, nous avons compilé tous ces moments de solitude atroces vécus pendant des baby-sitting... qui nous permettent peut-être d'anticiper les secrets de nos baby-sitters ? Pas si sûr ! Florilège des petits secrets de baby-sitting...

 

1/ Je maudis le code sur la télé.

On comprend bien l'idée: les parents veulent qu'on se concentre sur Boutchou. Mais de 21h à 1h du matin, Boutchou il dort, et nous on s'ennuie ferme. Alors le code sur la télé: mauvaise idée. - Tout s'est bien passé ? - Oh j'ai juste raté Grey's anatomy pour 7 euros de l'heure BORDEL !

 

2/ Le bébé a avalé un légo (mais il l'a recraché)

Soyons claire, cette mère a l'air complètement flippée, alors je ne vais pas l'affoler avec cette histoire de légo > AAAAh ! Quand Marie a avoué avoir tu cette affaire lors d'un baby sitting, je me suis mise à me demander combien d'objets sont en train de perforer l'estomac de mes enfants sans que je le sache...?

 

3/ Au fait. Il n'y a plus de Délichoc

(Et pourriez-vous acheter des "chocolat noir" la prochaine fois ?)

(Un baby sitting de 18h à 22h, vous ne penseriez pas qu'à un moment je prendrais un repas..? Vous préférez que je m'évanouisse par manque de sucre au milieu du bain ?)

Personnellement, je n'avais aucun scrupule à grignoter un peu, mais les baby sitters que j'ai ne touchent jamais à rien même quand je leur dis de le faire. Peut-être qu'elles n'aiment pas le chocolat noir...

 

 

4/ Mon petit ami est passé.

Celui-là je ne le cautionne pas DU TOUT, ni comme baby sitter ni comme parent. Mais quand ma fille m'a dit "Le petit ami de Marine il s'appelle Franck et ils s'embrassent sur le canapé", j'ai compris qu'elle ne "baby sittait" pas seule... Au revoir, Marine.

 

5/ La famille d'amis que vous m'avez recommandée: ils sont galère.

Oui, en tant que famille heureuse pourvue d'une gentille baby sitter, les parents aiment bien se refiler les coordonnées des gentils jeunes qui gardent leurs enfants sans les secouer / battre / noyer. Mais alors, vos amis naturistes qui ouvrent la porte nus en se hurlant des insultes et ils payent en pièces de centimes: je n'ai pas trop envie d'y retourner...

 

6/ Je suis en déficit.

Si on te paye 6 euros de l'heure pour 2 heures, que tu dois acheter deux tickets de métro, un magazine (pour t'occuper, rapport au code de la télé...) et des biscuits (rapport que tu n'aimes pas le chocolat au lait) tu as déjà dépensé tes 12 euros, et même deux de plus... Finalement, ce baby sitting t'a couté de l'argent. Bref, payez mieux vos baby-sitters !

 

7/ J'ai lu votre journal intime

Absolument TOUTES les copines ex baby sitters avouent avoir fouillé chez les parents d'enfants dont elles avaient la garde ! Pour ma part, c'est vraiment une chose que je ne ferais pas, n'ai jamais fait, et ne tolérerais pas. Bon, évidemment, sauf si le code de la télé est vraiment incrackable...

 

A lire aussi: Comment gérer l'entretien d'embauche de la nounou (ou de la baby sitter) ?