"Attention à gérer le sur-entraînement au travail" avec Laura Flessel et La Parisienne
Mon enfant pleure le matin quand je le dépose : comment faire ? 12 pistes de solutions

Pacte Transparence Crèches : 3 Maires s'engagent avec Maman travaille

 Maman travaille vous révèle le grand dossier à l'ordre du jour le mardi 8 décembre lors de la Journée Maman travaille au Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, sur lequel nous travaillons depuis des années : le Pacte Transparence Crèches.

Capture d’écran 2015-10-12 à 15.25.00

 

Il y a 9 ans, je recevais une lettre de refus pour une demande de place en crèche pour mon premier bébé. Je tombais des nues. Il n'y avait pas non plus d'assistantes maternelles disponibles près de chez moi. Comment allais-je la faire garder ? Devais-je arrêter de travailler ? Dépenser mon salaire pour payer une nourrice à plein temps ?  J'ai écrit des lettres de relances dignes de Germinal, demandé des rendez-vous aux élu-es, aux directeurs de services, à la directrice de la crèche... et j'ai fini par avoir une place en crèche. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais une petite voix me soufflait: Et les autres ? Comment les autres familles vont se débrouiller pour avoir une place en crèche ? Est-ce que dans un pays civilisé comme le notre je peux décemment leur conseiller de "harceler les gens" ? 

Depuis, avec Maman travaille, nous n'avons eu de cesse de militer en faveur de plus de berceaux ouverts, et d'une plus grande transparence dans l'attribution des places en crèches.

Il en manque 350 000 à 500 000 en France et force est de constater que le sujet passionne peu les gouvernants successifs, de tous bords.

44% des mères qui travaillent ont confié à l'étude Maman travaille (2013) que trouver un mode de garde pour leur enfant a été "une épreuve" faute d'informations. Concernant les places en crèches, plus de 3 mères sur 4 évoquent spontanément "la chance" ou "le piston".

Pourtant, dans notre travail avec les collectivités, nous réalisons que beaucoup d'entre elles ont mis en place des barèmes, des commissions transparentes, des critères fixes... 

Pour que le piston ou la chance n'aient plus leur place, Maman travaille a décidé d'élaborer ce Pacte Transparence Crèches. Nous l'avons présenté à plusieurs collectivités et avons retenu pour démarrer 3 villes.

3 villes pilotes, Bordeaux, Paris, et Le Mans, qui remplissent les critères et ont accepté de signer, marquant leur engagement et leur volonté de mener un travail important sur la question de la transparence. 3 Maires engagés, de droite et de gauche, Alain Juppé, Anne Hidalgo, Jean-Claude Boulard, avec leurs équipes, leurs adjoint-es et leurs services. Un grand merci à eux d'avoir pris cette question avec le sérieux et l'intérêt qu'elle mérite.

C'est un engagement fort, qui marque l'aboutissement d'années de rencontres et de réunions de travail sur la question, mais qui marque aussi le début d'une nouvelle ère sur la question des places en crèches.

 

Boulard Hidalgo Juppé

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Claude BOULARD Maire du Mans; Anne HIDALGO Maire de Paris; Alain JUPPE Maire de Bordeaux: 3 Maires engagés pour la transparence dans l'attribution des places en crèches.

 

Le Pacte Transparence Crèches de Maman travaille sera signé au Ministère des Affaires sociales, de la santé et des Droits des femmes, avec la Ministre déléguée, le 8 décembre lors de la Journée Maman travaille.

Les Maires prennent les engagements décrits ci-dessous, par l'intermédiaire de Maman travaille qui en assurera le suivi.

Merci à eux et elle pour cette démarche d'écoute et d'amélioration des conditions d'attribution des berceaux. Notre objectif ? 10 autres Maires devraient suivre d'ici 2016.

 

Capture d’écran 2015-10-12 à 15.24.33

Capture d’écran 2015-10-12 à 15.24.48

>>> Téléchargement du Pacte Transparence Crèches de Maman travaille 

Contact : mamantravaille@yahoo.fr 

 

 

A lire aussi:

La lobbysite des mères qui travaillent (Madame Figaro)

Maman travaille au 13h d'Elise Lucet (France 2)

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Elise92

je partage tout de suite

sylvie, 28 ans pas 57

C'est tellement vrai! quelle galère pour faire garder les petits et le plus fou, c'est que c'est encore pire dans les grandes villes ! je vis à Lyon et bonjour l'angoisse dès qu'on parle de crèche..
Je découvre ton blog via cet article, continue c'est vraiment chouette ;)

Sylvie

maria

si nécessaire....

Butscha

Ce problème de crèche est tellement vieux depuis nos années 1970 les femmes sont entrées dans le monde du travail mais désemparées face au problème de garde de garde de leurs petits.
Les hommes et les hommes politiques ne connaissent pas ce problème pourtant ce sont leurs enfants et nous outre avenir
Bravo
. votre démarche est magnifique

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.