La journée Maman travaille au Ministère des Affaires sociales de la santé et des droits des femmes....
Pacte Transparence Crèches de Maman travaille: les municipalités rendent publics leurs critères d'attribution de places en crèches

Enquête égalité professionnelle LinkedIn / OpinionWay: regards croisés entre hommes et femmes

LinkedIn_Women's Survey_Tweeter_01

 

Le grand réseau professionnel LinkedIn, plus grand réseau au monde avec 400 millions de membres dans le monde, s'attaque à un sujet majeur: l'égalité professionnelle. Dans une grande étude menée avec OpinionWay, LinkedIn propose des analyses inédites, en distinguant les réponses des hommes des réponses des femmes sur la question de l'évolution professionnelle des femmes.

Maman travaille, partenaire de LinkedIn pour la publication de ces résultats, vous les dévoile.

 

L'égalité est en progrès, disent... les hommes

"Plus d’un homme sur deux juge que l’égalité́ hommes-femmes est un sujet en net progrès (53%), contre seulement 27% des femmes" note l'étude LinkedIn / Opinion Way. Un chiffre frappant qui montre le delta entre les inégalités professionnelles perçues par les premières intéressées (les femmes) et la perception qu'en ont les hommes. 

La moitié des femmes interrogées estime, au demeurant, que leur employeur n'agit pas assez pour l'égalité professionnelle. Peu surprenant quand on se souvient que ces entreprises sont très souvent dirigées par... les hommes qui ci-dessus, estimaient que les inégalités n'étaient pas un grave problème.

 

Autostéréotypes féminins

Autre enseignement intéressant de l'étude LinkedIn Opinion Way: "Les femmes se décrivent comme moins à l’aise dans les temps forts (telles que la négociation de salaire ou la demande de promotion) de leur vie professionnelle que leurs homologues masculins. La majorité́ des femmes estime qu’il est plus facile pour les hommes :

• de mettre en avant ses compétences (70% jugent que c’est plus facile quand on est un homme)

• d’être reconnue dans son travail par ses collègues (70%) • de faire son auto promotion (63%)

• d’accéder à un poste à responsabilité́ (61%)

• d’obtenir une augmentation ou une promotion (51%)

Un gros problème de manque de confiance, d'autostéréotype. 

 

Si un homme sur deux se sent à l'aise pour demander une promotion, c'est le cas d'à peine plus d'une femme sur quatre. Une idée reçue courante, qui validerait la place des hommes à des postes de chefs d'entreprise, de manager, de dirigeants.

 

 

LinkedIn_Women's Survey_Tweeter_02

 

L'occasion aussi de découvrir (ou de confirmer) un bon nombre de stéréotypes, comme les qualités que les hommes prêtent aux femmes, notamment:

  • plus organisées (une visite de mon bureau s'impose pour démentir cela)
  • plus aptes à résoudre les conflits que les hommes

Une forme d'essentialisation des compétences qui finalement, peut mener à des discriminations (c'est une femme > elle est mieux organisée > elle doit gérer l'administratif)

Pire, les femmes interrogées estiment que les hommes ont des qualités qu'elles-mêmes n'ont pas, comme la faculté à prendre des risques. 

 

LinkedIn_Women's Survey_Tweeter_03

 

Dans son rôle, le réseau LinkedIn apporte plusieurs conseils concrets pour permettre aux femmes de développer leur trajectoire professionnelle, au-delà de ces perceptions. 

 

« Les réseaux professionnels tels que LinkedIn ont un rôle à jouer pour aider les femmes à accélérer leur carrière et à développer leur réseau », d’après Laurence Bret Directrice Marketing chez LinkedIn pour la région EMEA. « LinkedIn permet de promouvoir son identité professionnelle en mettant en avant ses compétences ou en se faisant recommander. C’est aussi un moyen de faire valoir son expertise, auprès de son réseau professionnel, en publiant des billets. Autant de possibilités qui permettent d’oser plus faire son auto-promotion.

 

Une forme de "timidité" dans la façon d'oser mettre en avant ses compétences et son parcours que j'analysais ici en 2011 pour Girlz In Web. ("Femmes, réseaux et influence: des leçons à tirer du dîner avec Eric Besson au Ministère")

Parmi les recommandations de LinkedIn pour optimiser son réseau professionnel et donc, son parcours: ajouter une photo (les profils avec photos étant plus visités que les autres) publier régulièrement des billets pour être identifiée comme experte de son domaine d'activité, mais aussi ajouter des contacts professionnels et leur écrire des recommandations.

Autre information d'importance: le titre du profil LinkedIn, avec ce conseil étonnant: ne pas hésiter à mentionner que l'on recherche un nouveau poste si c'est le cas, dès le titre.

 

Une manière d'oser commencer à prendre en main son parcours professionnel, au-delà des perceptions genrées.

 

 

--

Enquête publiée dans le cadre d'un partenariat LinkedIn / Maman travaille

Etude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon représentatif de 1 200 salariés, parmi lesquels un sous- échantillon de 600 salariés femmes et un sous-échantillon de 600 salariés hommes. La représentativité des échantillons est assurée selon la méthode des quotas sur les critères d'âge, de région de résidence, de taille d’entreprise, de statut et de secteur d’activité. Le terrain a été réalisé du 11 au 23 septembre 2015.

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Sandrine

Pourquoi demander autant d'être égale aux hommes? Celà ne le sera jamais du point de vue physique que mentalement. Moi j'accepte juste le fait que je sois une femme, je ne suis pas plus forte qu'un homme. Ce n'est pas pour rien qu'il était écrit que la femme se doit d'être soumise à son mari. C'est l'homme le meneur d'une famille.

Aurore

Je suis tout à fait d'accord avec Sandrine, le combat féministe est une catastrophe pour les enfants, les familles, la société, ainsi que pour les femmes elles-mêmes.
On veut des hommes virils, qui jouent leur rôle d'hommes, et on veut jouer notre rôle de femmes, de mères et d'épouses.

fabienne

Il ne s'agit pas d'un combat féministe mais juste que nous soyons égaux en matiere de travail : si un homme et une femme réalise un meme job, pourquoi la femme doit elle gagner moins et quelquefois jusqu'a plus de moins 20 % . je sais de quoi je parle et pour l'anecdocte j'ai engagé une procédure au tribunal des prud'hommes et mon affaire a été jugée par 4 hommes et j'ai perdu... je ne désespère pas j'ai fait appel... mais qu'il est dure de faire valoir ces droits...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.