Pacte Transparence Crèches de Maman travaille: les municipalités rendent publics leurs critères d'attribution de places en crèches
Ces 13 phrases que tout mère qui travaille rêve d'entendre !

Ces phrases que toute mère qui travaille a déjà entendu (hélas)

Ah bon, tu pars à 18h30 ? Ah, ben il y en a qui ont la belle vie...

(Brenda, collègue childfree de 24 ans dont c'est le 1er job)

> T'as raison ma Brenda, je pars à 18h30 pour enchaîner pédiatre devoirs dîners bains histoires du soir pendant que tu boiras ton troisième Mojito en afterwork mais oui, j'ai la belle vie

 

On peut pas tout avoir hein, moi, de mon temps, on se contentait d'élever nos enfants et je peux vous dire qu'ils ne traînaient pas dans les rues comme maintenant. Ma génération savait rester à sa place.

(Sylvie, tante par alliance)

> Ta génération c'était aussi Simone Veil et Françoise Giroud, alors merci de ne pas généraliser, tata Sylvie !

 

Je ne comprends pas pourquoi vous ne pouvez pas venir à la réunion parents-profs du collège à 16h30 ?

(Monsieur Marton, principal du collège des Fleurs)

> C'est-à-dire que voir point 1, si je pars à 15h30 du bureau, Brenda va faire un AVC.

 

Pour l'inscription au centre de loisirs il nous faudra vos trois dernières fiches de paye, un avis d'imposition, un justificatif de domicile, votre taxe d'habitation et votre dernier relevé de la CAF.

(La dame de l'accueil du service Centre de loisirs de votre ville, qui n'a visiblement pas encore installé le "dossier unique")

> Et pour mes dernières analyses du SIDA, on s'organise comment ?

 

La mère de Mélissa elle au moins elle peut accompagner les sorties scolaires, parce qu'elle ne travaille pas.

(Votre enfant la chair de votre chair l'amour de votre vie)

> La semaine dernière l'héroïne c'était la mère de Théo qui est danseuse orientale, il faudrait savoir !

 

Les poux sont de retour.

(Une affichette anonyme)

> Je démissionne.